En Islande, une école d'art anarcho-cool
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
En Islande, une école d’art anarcho-cool
DETOURS |  17.11.2016
En Islande, une école d'art anarcho-cool

Cours allongés, cuisine pour tous, petites promos et bien sûr, de l'art version déjanté. Bienvenue à l'école LungA, située dans une ville de 700 habitants.

Navigating Uncertainty

Une photo publiée par LungA School (@lungaschool) le

Qui n’a jamais rêvé – comme sur cette image – d’assister à son cours allongé sur un sofa ou blotti dans un bon fauteuil moelleux ? C’est ce qui se passe à LungA, une école d’art… atypique. Les cours se déroulent loin des grands amphis et des classiques chaises en bois qui finissent par vous donner des douleurs au postérieur.

Vous êtes déjà tentés ? Sachez simplement que l’école se situe à 9h de vol de la capitale islandaise Reykjavik, dans la campagne profonde, dans une ville au nom imprononçable – Seyðisfjörður – peuplée de seulement 700 habitants. Pas la porte à côté, mais dépaysement assuré.

Dans cette structure pas comme les autres, on prône une “pratique anarchiste artistique” et l’école nous explique ses dires en traduisant cette formule par :

” [Nous promouvons] des pratiques non gouvernées par des idées universelles et communes à tous. Cette école marginale lutte contre une politique stricte du comment les choses doivent être.”

Un peu comme l’atteste cette vidéo, en plein cours artistique.

Pourquoi on a envie de s’inscrire ?

Parce qu’on est vraiment fans de leur esprit anarcho-cool. Tout le monde participe à la vie de l’école : on cuisine ensemble, il n’y a pas de professeurs mais uniquement des artistes qui échangent. En gros, une communauté d’artistes déjantés trouve en LungA une terre d’exil depuis 2013, date de sa création. Au sein de cette structure marginale, on mélange l’apprentissage des techniques de l’art et le développement personnel à travers la catharsis par exemple, la philosophie, le théâtre et la compréhension de l’art. Tout un programme pour les 32 élus chaque année (2 programmes, un façon “Summer Camp” et un second plus “Winter is coming”).

Le bonheur a un prix, chez LungA les frais d’inscription s’élève à 4 500 euros pour l’année. Les élèves sont sélectionnés sur dossier: l’école ne donne pas d’indications claire sur les critères, mise à part:

“Nous n’enseignons pas. Nous partageons des valeurs. Pour intégrer l’école, soyez courageux, ambitieux, empathique, ouvert d’esprit, et surtout ne pas avoir peur d’oser.”

S’ensuit un entretien de personnalité individuel. Donc petit conseil, soyez vous-même voire anarcho-cool.

L’école tient sa réputation d’un célèbre artiste suisse, Dieter Roth. Il s’est installé dans la ville en 1980 et a embarqué dans son aventure d’autres artistes. Résultat : ils sont restés par amour pour l’atmosphère que dégageait Seyðisfjörður et ont créé l’école à partie de ce souffle arty impulsé par Roth.

Lunga School.

Alors, vous perdre dans la nature islandaise tout en développant vos skills artistiques, ça vous tente aussi, non ?

Art école insolite Islande

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire