Ils inventent le béton qui absorbe la pollution
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Ils inventent le béton qui absorbe la pollution
DETOURS |  09.12.2016
Ils inventent le béton qui absorbe la pollution

Enfin de l'air pur dans nos villes ? Ce béton fabriqué à Tarbes capte les particules fines

Au moment où les grandes villes françaises enchaînent les journées de circulation alternée à cause de la pollution, voilà une initiative qui pourrait bien changer la donne : le béton dépolluant ! Après les routes solaires, celles en plastique écolos, les tours qui transforment la pollution en bijoux, il semble que les villes deviennent de plus en plus #green.

L’Eco-granic permet de se débarrasser des pires gaz polluants : les oxydes d’azote (très dangereux pour la santé) et les composants organiques volatiles (COV). Ce béton a été inventé par des chercheurs hollandais et commercialisé par l’entreprise espagnole PVT.

Et en plus, ce béton est écolo ! Il est fabriqué avec du granit et du sable comme les autres bétons mais avec une particularité de taille : 30% des matériaux sont recyclés.

detours-beton-depolluant2
L’écogranic installé sur la Plaza de Puertochico à Santander

Le béton dépolluant, comment ça marche ?

En fait, vous ne le saviez pas, mais tout béton absorbe des particules polluantes, de manière infime. Mais ces nouvelles dalles boostent le processus ! Les équipes de l’Eco-granic ont ajouté une molécule “miracle” à leur béton, un dérivé de dioxyde de titane. Ne vous arrêtez pas parce que vous avez lu dioxyde et plongez avec nous dans le monde merveilleux de la chimie !

Le procédé permet de transformer les polluants en… poudre blanche inoffensive. Comment ? Grâce à la photocatalyse, qui ressemble peu ou prou à la photosynthèse des plantes que vous connaissez sur le bout des doigts depuis que vous avez passé le brevet.  En clair, il suffit de soleil, d’eau, de la molécule miracle, et voilà nos polluants transformées en matière inerte.

Et alors efficace ou pas ?

Des essais dans des villes espagnoles mais aussi françaises (Tarbes par exemple) révèlent que les zones équipées avec ce béton présentaient 35% de monoxyde d’azote (NO) et 64% de dioxyde d’azote (NO2) en moins par rapport à une rue similaire non équipée.

“Si la surface d’un terrain de football était équipé avec ce béton, il pourrait éliminer la pollution générée de plus de 4.000 voitures par an”, affirme l’entreprise.

detours-beton-depolluant3

Ces tests doivent être confirmés par des laboratoires indépendants mais voilà des nouvelles hyper enthousiasmantes !

 

écologie innovation Santé science technologie ville

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire