" layout="nodisplay"> Inflation : et si vous répariez votre voiture vous-même dans un "self-garage" ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Insolite / Inflation : et si vous répariez votre voiture vous-même dans un “self-garage” ?
Inflation : et si vous répariez votre voiture vous-même dans un “self-garage” ?
Robin Ecoeur |  14/09/2022 00:48
Inflation : et si vous répariez votre voiture vous-même dans un "self-garage" ?

Se rendre dans un garage, réparer soi-même son véhicule et payer moins cher : voici dans les grandes lignes le concept des « self-garages », de plus en plus prisés par les conducteurs pour faire des économies.

C’est vous le mécano. Le principe du libre-service fait désormais partie de nos usages, notamment dans le secteur de la mobilité. Les garages en libre-service — ou self-garages — qui ont commencé à émerger dans les années 2010 profitent eux aussi d’un engouement, accentué par l’inflation, la cause des prix à la pompe et l’envie, voire la nécessité, de réaliser des économies.

D’abord, un self-garage est un garage. On y retrouve des ponts, du matériel, des outils, des pièces détachées, des professionnels en blouse bleu et des chiffons noircis par l’huile moteur. À un détail près : ici, c’est vous le mécanicien.

Le client loue un box ou un emplacement, avec tous les équipements nécessaires, et effectue lui-même les réparations sur son véhicule, avec ou sans l’aide d’un professionnel qui peut l’aiguiller et le conseiller. Les pièces détachées peuvent s’acheter sur place ou en amont de la visite. Au total, d’après ce site dédié, 130 garages sont recensés partout en France.

Tout sur place. L’avantage principal des self-garages est avant tout financier. En économisant la main d’œuvre, les tarifs sont en moyenne trois fois moins chers qu’en concession. Par exemple le prix de location, pour une heure, d’un pont avec des outils, coûte selon les garages entre 10 et 50 euros. Les tarifs peuvent ensuite varier en fonction de votre situation financière, du temps dont vous avez besoin ou s’il vous faut ou non une aide spécifique de la part d’un mécanicien.

De nombreuses réparations sont possibles, allant des plus courantes (vidange, vérification du niveau d’huile de moteur, réparer ou changer un pneu usé, les balais d’essuie-glaces, etc.) aux plus complexes (moteur, frein à main, suspension, etc.). Dans un article de Ouest-France, un client raconte : « Ici, on peut faire soi-même en toute sécurité, avec un bon outillage professionnel, et si on a une question ou besoin d’un coup de main, il y a toujours quelqu’un ».

Pour les novices, les conseils des professionnels permettent aussi d’apprendre la mécanique et le fonctionnement d’un véhicule. Pour ceux qui s’y connaissent déjà, les self-garages disposent de tous les outils nécessaires pour réaliser vos réparations. Une fois les opérations terminées, le garagiste sur place vérifie que le véhicule est apte à reprendre la route. Mais même si un pro est présent à vos côtés, c’est à vous de mettre les mains dans le cambouis. Avec en prime, un gain financier et la satisfaction du travail réalisé soi-même.

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !