Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Impression 3D : une exposition remet une cartouche pour aller plus loin

    Le centre Pompidou présente jusqu’au 19 juin « Imprimer le monde », une exposition repoussant les limites de l’impression 3D.

    Dans le cadre de l’événement « Mutations-Créations », le centre Pompidou accueille cette exposition avec la ferme intention de faire le tour de la question. D’abord, en racontant l’histoire de l’impression 3D, cette méthode fabrication additive, sans oublier de décrire l’impressionnante expansion dont cette révolution bénéficie en ce moment. On sait désormais qu’il est possible de tout construire sur imprimante 3D : d’une maison à une prothèse en passant par de la nourriture... « Imprimer le monde » entend bien montrer tout le reste.

    Art(chi) & textures. L’occasion par exemple de voir les masques réalisés pour Björk par Neri Oxman. Preuve que l’art n’a pas attendu pour foncer sur la divine machine. L’architecture n’est pas en reste non plus. Au-delà de la maison 3D, voici la monumentale grotte de sable et silice, Grotto II, sculptée/ciselée à un niveau de précision sidérant.

    Design astral. Mais l’exposition démontre surtout combien l’impression 3D peut (et va !) changer notre quotidien. D’abord en transmutant le design, qui s’affranchit de toute limite : dans les formes, comme le prouve la première table au monde conçue en titane (par le designer danois Mathias Bengtsson) au graphisme liquide et végétal ; dans les matériaux, avec ce confortable fauteuil de cuivre, ou en employant l’aérogel de graphène, plus léger que l’air. Une vidéo, enfin, découvre un stylo-imprimante 3D qui permet de dessiner directement dans l’air !

    Enfin l’impression 3D gagne des terra incognita : à partir de mégots et de cheveux ramassés dans la rue, l’artiste Dewey-Hagborg a recréé un ADN suffisant pour concevoir des visages imprimés. Et si la justice en faisait autant, demande-t-il, basculerons-nous dans Minority Report ? Quand Imprimer le monde présente un arc et des flèches dont les pointes sont imprimées, voit-on la technologie refaire le chemin de l’artisanat à l’envers ? La question reste posée en attendant que les makers de demain impriment la réponse.

    « Mutations/Créations » : exposition « Imprimer le monde »
    15 mars 2017 – 19 juin 2017. Galerie 4 – Centre pompidou, Paris

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.