Ils inventent un carburant propre grâce au CO2 rejeté par les voitures
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Ils inventent un carburant propre grâce au CO2 rejeté par les voitures
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  17.09.2019
Ils inventent un carburant propre grâce au CO2 rejeté par les voitures

Si l'on ne parvient pas à réduire les émissions de CO2, cette méthode pour les recycler pourrait valoir de l'or.

Le CO2 est un cauchemar pour l’environnement. On ne vous apprend rien, grand responsable du réchauffement climatique, le dioxyde de carbone est la raison pour laquelle les moteurs thermiques sont polluants (puisque la combustion d’essence en rejette). Mais d’après une étude publiée le 3 septembre par l’université de Rice au Texas, le problème pourrait se muer en solution grâce à une méthode convertissant le CO2 en carburant liquide.

Rien ne se perd. Dans cette étude, les chercheurs annoncent avoir mis au point un réacteur catalytique qui recycle le CO2 et le transforme en acide formique, un carburant à pile à combustible. Encore plus efficace que l’hydrogène, l’acide formique pourrait remplacer ce dernier et donc alimenter de futures voitures électriques. En somme, l’hydrogène qui ressemblait à la solution idéale pour réduire les émissions de CO2 pourrait être supplanté par un carburant fabriqué à partir de… CO2. Boucle bouclée ?

Pourquoi trouver une alternative à l’hydrogène ? Déjà parce qu’il y a peu de stations à hydrogène en France (une vingtaine), les coûts d’installation étant très élevés (entre 1 et 2 millions d’euros par station). Ensuite, parce que contrairement à l’idée souvent véhiculée, l’hydrogène n’est pas une source d’énergie « propre ».

Quel que soit le mode de production, la fabrication de l’hydrogène est très énergivore et serait même responsable de l’émission de 830 millions de tonnes de CO2. Un comble, ce qui n’empêche pas l’hydrogène d’être toujours au cœur de la transition énergétique ici : l’exploitation de deux bus à hydrogène démarre en Île-de-France et la SNCF veut commander « une quinzaine » de trains à hydrogène. Espérons alors que les prophéties d’un hydrogène plus propre se réalisent.

Biocarburant CO2 écologie Hydrogene voiture Voiture electrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire