Il passe 24 heures sous l'eau pour alerter sur la pollution des océans
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Il passe 24 heures sous l’eau pour alerter sur la pollution des océans
Robin Ecoeur |  23/04/2021 16:49
Il passe 24 heures sous l'eau pour alerter sur la pollution des océans

En Australie, le réalisateur Dean Cropp a passé une journée entière, soit 24 heures, sous l’eau, à ramasser des déchets dans la baie de Sydney. Il a filmé son expérience pour montrer ce qu’on ne voit pas à terre, depuis la surface.

Depuis la terre, la mer, les océans ou encore les rivières, c’est beau. Mais pour voir la réalité, en l’occurrence ici la pollution, il faut enfiler une combinaison, un masque, et plonger. C’est ce qu’a fait Dean Cropp, un réalisateur australien spécialisé dans les eaux profondes, pour alerter sur la pollution marine. Il a passé 24 heures sous l’eau, avec des caméras, pour filmer et ramasser les emballages, les plastiques, les bouteilles et autres déchets qui jonchent le fond de la mer. Parmi ses trouvailles, une bouteille de bière datant de 1910 et plusieurs canettes de Coca-Cola des années 60 et 70, explique le Daily Mail.

L’objectif de Dean, comme toutes les personnes militantes écologistes, n’est pas de vous faire la morale pour votre mauvais comportement, mais de montrer ce qu’on ne voit pas. Et alerter sur les réels dangers : « Seulement 25% des déchets restent en surface. La majorité de la pollution plastique ne reste pas à la surface, c’est-à-dire qu’elle est hors de votre vue, et y reste durant des mois, des années, voire des décennies », détaille l’Australien.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Dean Cropp (@barefootcaptain)

S’il affirme avoir battu un record en restant 24 heures sous l’eau pour collecter des déchets, il les a donnés à une société, Zero Co, qui recycle le plastique pour fabriquer des contenants pour produits ménagers (liquide vaisselle, savon, lessive, etc.). Les types de déchets ramassés par l’Australien ne sont pas surprenants. Selon l’Australian Marine Conservation Society, 80% du plastique généralement récupéré est à usage unique.

Selon leur estimation, toutes les minutes, l’équivalent d’un camion poubelle de déchets est déversé dans l’océan. D’ici 2050, il pourrait y avoir plus de plastiques que de poissons dans les océans. Il existe des technologies pour extraire la pollution des mers et des rivières (The Ocean Cleanup, ce drone, ce bateau, etc.). Mais elles ne seront utiles que si les mentalités évoluent. Et les actions comme celles de Dean sont là pour mesurer la taille du problème. 

Pour revoir Dean sous l’eau, des vidéos sont en ligne sur la page Facebook de Zero Co ici.

Australie déchet plastique Ocean Pollution maritime

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !