Il invente un moteur à bateau écolo qui nage comme les poissons
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Il invente un moteur à bateau écolo qui nage comme les poissons
Robin Ecoeur |  25/09/2020 15:01
Il invente un moteur à bateau écolo qui nage comme les poissons

Avec sa startup FinX, le Français Harold Guillemin a mis au point un nouveau moteur adaptable sur tous les bateaux afin de les rendre moins polluants.

Merci la nature. Sur son site, la jeune entreprise née en 2019 l’écrit fièrement : elle a créé le « premier moteur nautique doté de la technologie de propulsion ondulatoire brevetée FinX ». C’est quoi la propulsion ondulatoire ? Il s’agit d’imiter le mouvement naturel des nageoires des poissons, mais de l’appliquer à un moteur 100% électrique en forme de torpille. La traditionnelle hélice est ici remplacée par une membrane ondulante en caoutchouc qui s’active grâce à l’électricité fournie par une batterie amovible (24 ou 48 V). Ce mouvement reproduit celui de la nageoire d’un poisson et la concentration d’énergie entraîne ensuite la propulsion.

L’avantage ? Le fluide (l’eau) n’est pas mixé dans une hélice mais propulsé en ligne droite, ce qui permet selon l’entreprise une économie de 30% d’énergie. Ça vous parait un peu flou ? Une vidéo ci-dessous vous montre comment le moteur fonctionne.

6 heures d’autonomie. Au-delà d’être plus écologique, le moteur de FinX est aussi moins dangereux pour la vie marine puisque ce sont les hélices qui causent souvent les dégâts. Ici, les algues ou les poissons ne pourront pas rester accrochés au moteur. Selon FinX, l’autonomie des batteries est variable : une heure à pleine puissance, jusqu’à six heures en « marche normale ». Pour l’instant, leur moteur est plutôt destiné aux annexes et aux voiliers de moins de trois tonnes.

Après un premier test concluant sur la Seine l’année dernière et quelques retards dus au confinement, le lancement commercial avec les premières précommandes est prévu pour cette automne, avec un prix estimé à 3000 euros. L’entreprise vise les professionnels du secteur ainsi que les loueurs de bateaux sans permis, comme l’explique La Tribune. Le prochain objectif est de lever 3 millions d’euros d’ici 2021 pour poursuivre l’aventure. Et rendre le secteur maritime plus propre.

bateau FinX Mobilité électrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !