" layout="nodisplay"> Il fabrique des mobylettes électriques à partir de batteries d'ordinateurs usagées
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Insolite / Il fabrique des mobylettes électriques à partir de batteries d’ordinateurs usagées
Il fabrique des mobylettes électriques à partir de batteries d’ordinateurs usagées
Hilaire Picault |  08/03/2022 10:37
Il fabrique des mobylettes électriques à partir de batteries d'ordinateurs usagées

Au Ghana, un jeune bricoleur construit de ses mains des deux-roues électriques tout en réduisant les déchets électroniques. Qui dit mieux ?

Surcyclage. Contrairement aux voitures et utilitaires, les motos électriques peinent à s’imposer sur les routes. La faute aux batteries qui limitent l’autonomie, alourdissent les montures et… le prix. Un problème partiellement résolu par un Ghanéen de 26 ans habile de ses mains. Comme il le raconte au micro d’un youtubeur, Laurence Adjei a mis la main sur de vieilles batteries d’ordinateurs portables qu’il recycle brillamment.

Après avoir éventré les batteries pour sortir et tester chaque pile lithium, il a ensuite assemblé ces dernières pour concevoir ses propres packs. « Cette batterie, décrit l’inventeur Ghanéen, fait 72 volts et délivre 37 ampères-heure, ce qui représente environ 2,7 ou 2,8 Wh » (et non 2,7 watts comme le résume l’intervieweur). Une puissance insuffisante à mouvoir des “motos” dignes de ce nom, mais adaptée à des cyclomoteurs.

C’est pourquoi le bricoleur s’est lancé dans la construction de ses propres deux-roues, sur-mesure. Il achète certaines pièces (direction, fourche, guidon…), en récupère d’autres et assure lui-même l’assemblage, la fabrication du cadre, les soudures et l’électricité.

Mob à la demande. Selon ses dires, la batterie est suffisante pour rouler 120 kilomètres, ce qui permet de rouler à la vitesse de 20 km/h après une recharge de 3 heures sur secteur. Certaines bécanes auraient même un chargeur USB pour smartphone, voire… une marche arrière.

Fortement déficitaire (son PIB atteignait péniblement 68 milliards de dollars en 2019, contre 2300 pour la France), le Ghana ne manque décidément pas de ressource ni de Géo Trouvetou. Nous vous avions déjà parlé par exemple de ce scooter solaire qui ne nécessite pas de recharge et de cet entrepreneur transforme les pneus usés en carburant. A défaut d’avoir du pétrole, on n’y manque pas d’huile de coude pour faire avancer la mobilité.

Crédit photo de Une : Youtube/ NanaTeawasHereSome

insolite

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !