Hyperloop : le premier train supersonique devrait fonctionner à l'énergie solaire
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Hyperloop : le premier train supersonique devrait fonctionner à l’énergie solaire
Hilaire Picault |  23.09.2019
Hyperloop : le premier train supersonique devrait fonctionner à l'énergie solaire

Conçu près de Toulouse, ce modèle roulant à 1000 km/h pourrait bien être un transport aussi vertueux que rapide si l'on en croit les recommandations d’un cabinet de design chinois.

Depuis qu’Elon Musk a exposé cette idée de transport par capsules magnétiques dans des tubes sous pression, nombreuses sont les sociétés qui se sont lancées à sa suite. Parmi elles, Hyperloop TT (Hyperloop Transportation Technologies) a de quoi plaire aux Français puisque ces Américains ont décidé d’installer leur centre de recherche à Toulouse. Une première capsule a été construite en Espagne et l’assemblage d’un tunnel de test a démarré. Mais sa première installation se fera plus à l’est, du côté d’Abu Dhabi. Ce qui lui a donné une idée : profiter des vents torrides du désert et envisager une source d’énergie 100% renouvelable.

Si Hyperloop TT se charge de la partie technologique chargée de relier les villes à 1000 km/h, elle a mandaté le cabinet MAD Architects pour la partie infrastructure urbaine. Les designers ont donc réfléchi à comment s’intégrer au mieux dans les métropoles et comment tirer profit de ces longs tubes qui allaient traverser le désert. Le cabinet chinois vient de présenter ses recherches et elles donnent une idée du futur ensoleillée.

Les « toits » des tunnels seront recouverts de cellules photovoltaïques et certains pylônes porteront des éoliennes sans pales, capables à eux deux d’alimenter ce train hyper rapide. Les structures en fibre de verre seront sur les flancs des tubes et des assemblages de LED diffuseront de la publicité ou de l’information dans les villes.

Mais MAD prévoit autant d’« améliorer la connectivité entre les villes » que de rapprocher les gens. C’est à cette fin que l’agence envisage d’aménager sur ces structures à 7 mètres du sol « des promenades vertes sans voiture sur le toit des tunnels et des aires de jeux et parcs en dessous ». Mieux encore, le cabinet aimerait que chaque pied de la structure porteuse puisse accueillir des fermes urbaines. Les plantations bénéficieraient des LED pour croître et nourriraient les populations défavorisées des régions traversées.

Ce projet éblouissant, digne des 1001 nuits, sera présenté en 2020 à l’exposition universelle de Dubaï où sera construit un prototype de 5 kilomètres. Après quoi nous voulons bien voir s’allumer ces lumières dans la diagonale du vide française, notre désert à nous.

Dubai Elon Musk Energie renouvelable Hyperloop train

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire