Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Hopaal, une ligne de vêtements en mode 100% recyclés

    On le sait peu, mais l’industrie du textile serait la deuxième industrie la plus polluante après le pétrole. Pour arrêter de froisser la planète, ces Toulousains ont créé Hopaal, une marque de vêtements 100% recyclés.

    C’est coton. Dans une récente interview accordée à Brut, le cofondateur d’Hopaal résume bien la situation : « Il faut arrêter de croire qu’un T-shirt pousse dans un magasin ». Clément Maulavé met le doigt sur une vérité souvent oubliée : tous les jours, nous sommes presque 7 milliards à vouloir nous habiller. Et cela a un coût écologique, dévastateur pour la planète.

    Il faut 2 700 litres d’eau pour faire un T-shirt standard.

    Voir la vie en rose (ou en vert). Partant de ce constat terrifiant (la fabrication d’un T-shirt nécessite 2700 litres d’eau !), Mathieu Couacault et Clément Maulavé ont donc refusé de rester les bras croisés. Ils ont créé la startup Hopaal, dont l’intérêt consiste à fabriquer des vêtements recyclés à partir de chutes de coton bio et de polyester issu de bouteilles en plastique. L’intérêt d’Hopaal, en plus de proposer des T-shirts, sweats et robes parfaitement élégants, c’est que les produits de la marque ne nécessitent « que » 50 litres d’eau pour être confectionnés. Après une levée de fond réussie sur KissKissBankBank, les voilà qui partent désormais à l’assaut du grand public avec leur site officiel, où les deux Toulousains viennent de lancer des précommandes pour leur pull du futur, idéal pour l’hiver.

    Circuit court pour des manches longues. Last but not least, Hopaal se veut 100% made in France. Entendre par là que les ateliers sont basés dans l’hexagone et que tout est réfléchi au niveau local, de la collecte à la confection en passant par la mise en valeur du « circuit court » (moins de déplacement pour les produits = moins de CO2 rejeté). Ce qui permet, et c’est loin d’être un détail, de responsabiliser le consommateur avec des produits, certes un peu plus chers, mais plus durables, au propre comme au figuré. On salue également au passage la possibilité pour le client de reverser 10% des bénéfices à des actions environnementales.

    Quand on sait que chaque Français jette 12 kilos de vêtements par an, potentiellement, ça en fait des vêtements à recycler. Grâce à Hopaal, pour le coup, c’est carrément au poil.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.