Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Habiter dans des immeubles-éoliennes, le pari fou d’un architecte allemand

    Et si on se trompait depuis le début ? Et si l’innovation en architecture consistait non pas à faire des immeubles énergétiquement autonomes, mais à rendre nos éoliennes habitables ? Un architecte allemand prend les paris et le résultat ne manque pas d’air.

    Comme dans un moulin. N’imaginez pas une cabane pendue aux pales, ce qu’a imaginé Goetz Schrader est bien plus ambitieux. L’architecte allemand a conçu les résidences du « Wind Pecker » en construisant des appartements articulés autour du cadre d’une éolienne. Ce qui signifie que la structure entière tourne avec le sens du vent, changeant la vue de chaque étage au gré des courants. Et comme si cela ne suffisait pas, les étages pourront être remontés ou descendus le long de leur axe, afin de séparer ou de rassembler les différents tronçons.

    Est-il besoin de préciser que ces résidences seraient énergétiquement autonomes ? L’énergie produite par chaque tour suffirait à couvrir ses besoins et garantirait l’indépendance de tout réseau, permettant d’envisager la construction de ces buildings dans des lieux distants, comme en pleine mer.

    Windows 2.1. Le design contemporain épuré est surtout une façon pour Schrader de donner le potentiel maximal aux baies vitrées qui entourent chaque étage. Ensoleillement garanti. Par contre, pour des raisons de sécurité, les fenêtres ne pourront s’ouvrir… En échange, un système de ventilation intérieur bénéficiant de l’air capté pourra être actionné pour emplir vos pièces d’un air iodé du plus bel effet. Atmosphère, atmosphère.

    Le prince du bel air. Le développement massif de l’éolien n’aura échappé à personne ; s’il fallait retenir un chiffre, disons qu’en quinze ans les turbines ont pris trois tailles et produisent désormais dix fois plus d’électricité. Logique donc d’envisager l’urbanisme en ce sens : plutôt que d’installer des fermes éoliennes pour alimenter nos agglomérations, il nous reste donc à construire les villes de demain là-haut et de laisser les pales refroidir nos façades…

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.