Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Ces Grenoblois ont inventé le radiateur intelligent qui fait fondre nos factures d’électricité

    Économe et efficace, on n’en attendrait pas moins de notre radiateur. C’est chose faite avec ce modèle équipé d’une batterie qui stocke la chaleur aux heures creuses. Les « grille-pain » énergivores n’ont qu’à bien se tenir.

    Diviser la consommation par deux. C’est ce que l’on peut espérer en optant pour le radiateur à batterie Lancey inventé par le Grenoblois Raphaël Meyer. Une bonne nouvelle quand on regarde de près la facture annuelle moyenne du chauffage électrique chez les ménages français : 1726 euros, contre 1415 euros pour les utilisateurs de gaz et 811 euros pour les fans de bois.

    Près d’1/3 de votre facture part dans le chauffage électrique.

    Le coup de génie de Raphaël Meyer, ingénieur de 29 ans spécialisé dans le stockage d’électricité, c’est d’incorporer une batterie lithium à l’intérieur du radiateur. Ainsi, pendant les heures creuses (où l’électricité est la moins chère), le radiateur emmagasine de l’énergie afin de la délivrer aux heures pleines ou aux périodes de pointe. « Le fait d’avoir une batterie permet d’être super flexible dans sa consommation d’électricité », résume le jeune entrepreneur qui a déposé pas moins de sept brevets pour cette invention.

    Double chauffage malin. Comme la plupart des bons radiateurs sur le marché, celui de Raphaël Meyer est intelligent. Il ne résoudra pas votre sudoku à votre place, certes, mais sera capable de réguler lui-même la température s’il détecte une personne dans la pièce ou qu’une fenêtre est ouverte.

    Aussi, l’engin abrite un système de double chauffage : à convection et par rayonnement. Le détail a son importance puisqu’il offre une chaleur douce et agréable. À la différence des chauffages électriques traditionnels – surnommés « grille-pain » – qui chauffent vite et brutalement, et créent un air sec tout en brassant la poussière de la pièce. Oui, vous avez le droit de tousser.

    Sauver notre patrimoine énergétique. Ce radiateur customisé a été baptisé « Lancey » par Raphaël Meyer, en hommage au patrimoine régional : « Il y a près de Grenoble un village qui s’appelle La Combe-de-Lancey. C’est là qu’a été inventé à la fin du XIXe siècle le premier barrage hydraulique par Aristide Bergès, soit la toute première énergie électrique renouvelable au monde. »

    Pour le moment, les radiateurs Lancey ne sont proposés qu’aux bailleurs sociaux, où l’enjeu est de taille, explique leur créateur : « On en a encore 30 millions de grille-pain déployés en France, soit le premier parc d’Europe ! Ils peuvent causer une importante précarité énergétique lorsque les factures s’envolent en hiver. » Pour les particuliers, plus que quelques vagues de froid à tenir : Lancey sera disponible pour un nombre limité de volontaires courant 2018, puis accessible au grand public en 2019.

    Si vous voulez être l’un de ceux-là, vous pouvez vous inscrire sur Lancey.fr

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.