Ce gratte-ciel est une ferme contre la malnutrition
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Ce gratte-ciel est une ferme contre la malnutrition
Henri Presson |  18.04.2017
Ce gratte-ciel est une ferme contre la malnutrition

Deux designers polonais s’attaquent à la faim et à la pauvreté en Afrique subsaharienne. Pour cela, ils ont imaginé un immeuble temporaire pour former les populations locales à l’agriculture et ainsi revitaliser des régions entières.

Depuis onze ans, le magazine d’architecture eVolo élit chaque année le gratte-ciel le plus innovant dans sa façon de repenser la verticalité. L’édition précédente distinguait un terminal vertical pour drones et une tour constituée de serveurs internet. Cette année, le premier prix a été remis à Pawel Lipiński et Mateusz Frankowski pour leur gratte-ciel baptisé « Mashambas ».

Mashambas interieur

Plus qu’une ferme, c’est toute la chaîne agricole. Cette tour est un centre éducatif d’agriculture. Les habitants peuvent venir y étudier les nouvelles techniques d’agriculture durable, mais aussi acheter des semences et des engrais, et revendre une partie de leur récole en cas de surplus. Un espace garderie a même été prévu pour soulager les parents et ouvrir cette activité au plus grand nombre.

Pousser plus haut… et plus loin. L’innovation réside également dans le caractère temporaire de Mashambas. Sa structure en spirale est constituée d’éléments modulables faciles à monter, démonter et déplacer. Ainsi, une fois les techniques d’agriculture acquises par les populations locales, le bâtiment pourra être déplacé ailleurs afin d’essaimer les germes de la Révolution verte. Espérons que ce premier prix permettra de financer sa construction.

 

Agriculture Architecture école Famine

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire