Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Le graphène : l’ingrédient magique qui rend les routes élastiques et recyclables

    Le graphène est l’ingrédient magique qui transforme tout en solution miracle. Pour preuve, deux chercheurs italiens l’ont combiné à de l’asphalte et là, paf : ça donne une route élastique et à la durée de vie doublée.

    Eco Pave. Tel est le nom de la création de Directa Plus, spécialiste du graphène, et d’Iterchimica, spécialiste de l’asphalte. En combinant leurs talents respectifs, les deux firmes italiennes ont développé un additif bitumineux révolutionnaire. Car c’est bien simple : il améliore toutes les propriétés d’une route classique.

    Grâce à la conductivité thermique du graphène, les températures extrêmes ont moins d’impact sur la route. Elle sera donc moins encline à se « ramollir » lors d’épisodes de chaleur comme à se durcir et se fissurer lorsque le froid est au rendez-vous. Qui plus est, Eco Pave augmente la résistance de la route, lui offrant un bon coup de pouce pour ne pas plier lorsqu’un poids lourd l’emprunte.

    Cerise sur le gâteau : l’ajout d’Eco Pave à l’asphalte pourrait doubler la durée de vie moyenne d’une surface de route.

    Durable et sûr. Initialement, l’asphalte ne tient bien que six à sept ans. En subissant moins de variations, cette route élastique dure plus longtemps. Économie d’entretien, et d’accidents… Et lorsque l’asphalte est broyé, il peut être réutilisé à maintes reprises pour fabriquer du nouvel Eco Pave. Durable et recyclable, combo gagnant.

    Urgence nid poule. De tous les attributs d’Eco Pave pourrait, si tant est que la solution se démocratise, découler une amélioration de la sécurité routière. Car, ne serait-ce qu’en Île-de-France, l’application Waze décompte plus de 31 700 signalisations de nids de poule. La France n’est de toutes façons plus un modèle en termes de qualité des routes.

    Dans son « Global Competitiveness Report 2015-2016 », qui juge l’état des routes de 140 pays, le Forum économique mondial plaçait l’hexagone à une triste septième place. Pourtant, en 2011, cocorico ! les routes françaises figuraient en pôle position. C’est donc un fait : le réseau routier se dégrade, et aucun remède n’a été trouvé. Du coup, les automobilistes en font les frais, et les accidents sont en hausse depuis 2014. Eco Pave pourrait, alors, s’avérer salvateur, si tant est qu’il soit rapidement développé à grande échelle.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.