Grâce aux aides de l’État, acheter une voiture électrique coûte presque... 0 €
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Grâce aux aides de l’État, acheter une voiture électrique coûte presque… 0 €
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  19/06/2020 10:33
Grâce aux aides de l’État, acheter une voiture électrique coûte presque... 0 €

Pour relancer le secteur automobile et stopper les émissions carbones, les aides pullulent. En les cumulant, votre prochaine voiture pourrait vous coûter moins cher que d’entretenir l’ancienne.

Qui veut gagner 20 000 euros ? Oui, c’est ce que vous pouvez empocher en achetant une voiture électrique neuve dans les semaines qui viennent. Et quand on sait que certaines sont vendues moins de 22 000 euros, cela devient fascinant. Où est le piège ? Il n’y en a pas, à ceci près que tout le monde n’a pas le droit à toutes les primes. Il existe trois types d’aides auxquelles prétendre. On refait le compte ensemble ?

1. Le bonus écologique. Son montant dépend des caractéristiques du véhicule acheté, notamment le taux de CO2 qui doit être inférieur ou égal à 20 g/km. Vous pouvez espérer 27% du prix d’achat sur des véhicules neufs uniquement dont le prix public ne dépasse pas 45 000 euros. En tout, le bonus peut donc monter jusqu’à 7000 euros. Votre concessionnaire a ces infos et doit vous les fournir.

2. La prime à la conversion. Elle récompense l’achat d’une électrique en remplacement de votre ancien véhicule (adieu vieux diesel) mais concerne aussi les voitures d’occasion. Le montant encaissable est fonction de votre revenu fiscal : si votre revenu fiscal de référence par part est inférieur à 18 000 euros, vous pouvez prétendre à 5000 euros. En moyenne toutefois, une majorité de Français peut espérer 2500 euros, mais les revenus les plus faibles seront les plus aidés. Attention, seuls 200 000 dossiers seront acceptés et les indiscrétions des concessionnaires laissent penser que ce seuil sera écoulé avant la fin de l’été.

3. Les aides régionales. Chaque maire, conseil départemental, agglomération et région a voté une série de subventions pour participer à purifier l’air. Certaines collectivités aident l’achat de tout véhicule faible émissivité (La région Normandie propose 2500 euros pour une électrique, l’Occitanie 2000 euros sur les hybrides, la région Sud/ex-PACA jusqu’à 15 000 euros sur l’hydrogène), quand certaines villes ou départements aident uniquement pour les voitures électriques (5000 euros dans les Bouches-du-Rhône, 6000 euros dans le Grand Paris). Les conditions varient énormément mais toutes sont cumulatives avec les le bonus et la prime ci-dessus. Retrouvez-les toutes en détail sur le site je-roule-en-electrique.fr.

Bonus ! l’État s’engage à verser une « surprime » pour ceux qui habitent une Zone à Faibles Émissions. (ZFE), c’est-à-dire un quartier où les véhicules polluants sont frappés d’interdiction de circuler. Logique ! En pratique, vous pourriez encaisser 1000 euros du gouvernement et presque autant de votre région.

Conclusion, vous n’aurez pas droit à tout et si vous visez une grosse berline toutes options, préparez-vous à payer le surplus. Mais si vous vivez dans une grande agglomération et êtes peu imposable, c’est indéniablement le meilleur moment pour changer de voiture et passer sur une citadine électrique d’aujourd’hui… gratis, en rejetant trois fois moins de CO2 et zéro particule nocive.

Mobilité électrique prime à la conversion

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !