" layout="nodisplay"> Grâce à son moteur nucléaire, cet avion-hôtel XXL pourrait voler à l'infini
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Déjà demain / Grâce à son moteur nucléaire, cet avion-hôtel XXL pourrait voler à l’infini
Grâce à son moteur nucléaire, cet avion-hôtel XXL pourrait voler à l’infini
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  05/07/2022 00:03
Grâce à son moteur nucléaire, cet avion-hôtel XXL pourrait voler à l'infini

Inspiré du "Château dans la ciel", le Sky Cruise a été pensé par son créateur comme une station touristique pour ses 5000 habitants. Et pour que les vacances ne s’arrêtent jamais, il pourrait produire sa propre énergie nucléaire et n’aurait donc pas besoin de se poser.

Goldorak Vs Love Boat. Digne des vaisseaux aériens des dessins animés de notre enfance, le Sky Cruise se présente comme un avion de taille démesurée, pensé comme une petite ville. Propulsé par une vingtaine de turbines sous ses ailes colossales, il pourrait abriter 5000 personnes qui vivra là à l’année, selon son designer, le Yéménite Hashem Al-Ghaili.

Paquebot flottant. Trois sections se distinguent sur la carlingue de ce mastodonte céleste : devant, un large habitacle qui rappelle les paquebots de croisière comprendra des restaurants, salles de fitness et spas, un centre commercial et des salles de spectacles et cinéma. Ah oui et aussi : un mini-hôpital est aussi prévu. Au milieu, une vaste serre végétalisée digne du Grand Palais servira de cour centrale tandis qu’à l’arrière domine une tour de contrôle et un perchoir pour les avions. Car le Sky Cruise ne prévoit pas de se poser.

Nuclé-Air. Les avions viendront ravitailler en marchandises et déposer les passagers de cette ville volante. Pour arriver à ce prodige, les concepteurs prévoient des moteurs électriques reliés à une mini-centrale de fusion nucléaire ! Une solution “idéale” et non émettrice de Co2 pour produire de l’énergie non-stop et rester en l’air toute l’année. A ceci près que cette révolution énergétique n’existe pas. Enfin, pas encore, justifie Hashem Al-Ghaili : « De petits réacteurs nucléaires capables d’alimenter des avions devraient être prêts dans les années 2030 ».

Pas pour demain. Lui même reconnaît que son concept d’avion-hôtel ne devrait pas voler avant un moment, mais rappelle que personne ne croyait aux fusées il y a un siècle et déplore que voyager sur des avions de ligne soit une torture : « nous sommes tous fatigués de nous battre pour avoir de l’espace pour nos jambes dans les avions actuels » Pour sûr, il devrait pouvoir déplier les genoux si son Sky Cruise voit le jour.

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !