Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Grâce à son imprimante de peau, il va sauver des millions de vie

    Temps d’impression pour les futures greffes sur les blessés : 2 minutes top chrono. Et c’est la première machine de ce genre qui soit à la fois transportable, rapide et peu onéreuse.

    Il va sans dire qu’il n’est jamais agréable de se blesser ou de se brûler. Cela peut être d’autant plus critique lorsque l’horreur survient dans des lieux isolés, au hasard, sur un front de guerre, un cargo, une plateforme pétrolière ou un vaisseau spatial.

    Pour remédier au pire, des chercheurs de l’université de Toronto ont inventé une imprimante 3D de peau qui ne ferait pas tâche dans un film de science-fiction. Cette espèce de pistolet est ainsi capable « de former des tissus in situ et de les greffer en deux minutes, voire même moins », selon le communiqué de l’université.

    Pistolet à cool. Inventée par Navid Hakimi, un doctorant plutôt débrouillard, la machine a un fonctionnement qui rappelle les rollers de Blanco qu’on applique pour corriger sa copie. Sauf qu’ici, il est remplacé par du collagène, de la fibrine et des tissus. L’engin permet donc de traiter des blessés graves tout de suite en imprimant les trois couches de peau – épiderme, derme et hypoderme –, et donc de se passer de donneur.

    Si le principe n’est pas totalement nouveau, la grande révolution tient au fait qu’Hakimi a conçu la première bio-imprimante extrêmement rapide, peu onéreuse et totalement compatible avec des applications cliniques. Mieux, elle pèse moins d’un kilo, rentre facilement dans une petite boite et ne demande pas un diplôme d’astrophysicien pour l’utiliser. L’objectif est désormais d’améliorer encore la machine, notamment en permettant d’étendre la taille des blessures traitées. Clairement, voilà une invention qui devrait sauver des vies.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.