Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Gonflé : les premières baskets en chewing-gum

    Pour se débarrasser des chewing-gums qui jonchent le sol d’Amsterdam, des entrepreneurs hollandais les recyclent… en sneakers.

    Dans ma bulle. Vous les voyez, toutes ces petits auréoles blanches sur le bitume de votre ville ? Et bien ce sont des chewing-gums, séchés puis incrusté dans le sol. Définitivement. Au Pays-Bas, il s’agit même du déchet le plus important, juste après les mégots : chaque année, 1497 tonnes sont jetées dans les rues amstellodamoises, dont l’entretien coûte des millions d’euros à la ville.

    Pour agir contre ce fléau, les militants pro-recyclage de Gumdrop se sont associé avec Iamsterdam et Explicit Wear pour faire comprendre l’étendue du problème. Victoire : ce détritus sert désormais de matière première pour la GumShoe : la seule paire de sneakers au monde rose bonbon pour de bonnes raisons.

    20%. C’est la part de la chaussure qu’occupe la gomme directement récupérée dans les rues d’Amsterdam — soit la semelle. « La gomme est fabriquée à partir d’un caoutchouc synthétique. En décomposant ses propriétés, nous avons pu créer un nouveau type de caoutchouc appelé Gumtec » explique Anna Bullus, directrice du design chez Gumdrop.

    Leur prix : 190 €. En revanche, il va falloir organiser de grosses sessions de récolte : pour 4 paires de chaussures, 1 kilo de chewing-gum est nécessaire. Hormis la semelle, le reste de la basket est fait de cuir ; mais eh, même cela peut s’arranger aujourd’hui avec des alternatives naturelles ou recyclées.  Mettez donc la gomme.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.