Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Les gilets jaunes ont détruit la moitié des radars automatiques français

    Il n’y a pas que sur la taxe carbone que le gouvernement va perdre de l’argent. Symboles du pouvoir, les radars automatiques ont aussi été victimes de la colère des contestataires.

    Radars au radar. Nous vous en parlions sur Détours au lendemain de la première journée estampillée gilets jaunes en novembre : 200 radars étaient comptabilisés hors service. Trois semaines plus tard, c’est une véritable hécatombe : 1500 cabines ont été mises hors service selon Europe 1. C’est environ la moitié du nombre total.

    Comment en est-on arrivé là ? À vrai dire, ce nouveau sport national n’est pas que le fait des gilets jaunes. Les dégradations avaient commencé cet été, après l’entrée en vigueur de la limitation à 80 km/h. Preuve en est, on apprenait fin novembre – indépendamment du mouvement actuel – que les recettes seraient en baisse cette année notamment à cause des détériorations volontaires suite à cette mesure.

    Mais cette fois, c’est une toute autre histoire. 250 appareils ont tout simplement été détruits, le plus souvent incendiés. À 30 000 euros la cabine, et sans même parler du manque à gagner, on estime déjà les dégâts à 7,5 millions d’euros. Et à cela s’ajoutent les 1250 autres radars cassés, repeints, recouverts de poubelles… ou de gilets jaunes. Bref, entre le carburant qui n’augmente pas et les radars qui ne flashent plus, le jaune ne semble définitivement pas être la couleur tendance de l’hiver pour les affaires.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.