Gazelle, la voiture bordelaise qui consomme 50% de carburant en moins
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Gazelle, la voiture bordelaise qui consomme 50% de carburant en moins
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  21.06.2019
Gazelle, la voiture bordelaise qui consomme 50% de carburant en moins

Entièrement faite en fibre de verre, la Gazelle est un minispace qui consomme comme une simple compacte.

Le plus léger des SUV. Blague facile, mais Gazelle Tech compte bien peser dans le game des constructeurs automobiles durables. « En ville, 75% de la consommation est liée au poids du véhicule, rappelle son fondateur Gaël Lavaud. Si l’on veut réduire l’impact de l’automobile sur l’environnement, l’allégement constitue un passage obligatoire. » Depuis 2014, cette startup a cherché comment réduire la masse de nos voitures sans couper en deux le volume. Mission accomplie : elle vient de présenter une voiture dont le châssis atteint 650 kilos, là où les concurrents dépassent 1,25 tonnes.

Jeu de construction. Pour atteindre cette masse critique, les Girondins ont combiné trois innovations : réduire le nombre de pièces (une dizaine seulement au lieu de 300 habituellement) ; diriger la résistance vers des panneaux résistants plutôt que sur une structure de poutres) ; et utiliser un matériau composite plus léger. Si les voitures de courses ont déjà utilisé de la fibre de carbone, Gazelle Tech est le premier constructeur à avoir choisi la fibre de verre. Résultat, un minispace 5 places avec un large coffre et tout le confort à l’intérieur.

http://www.gazelle-tech.com/wp-content/uploads/2015/04/TdB-gazelle-02.jpg

Gazelle = poids plume + conso de dromadaire. Avec ce poids gagné, la Gazelle consomme 3 litres/100 kilomètres, soit la moitié des véhicules de sa catégorie. Le premier modèle présenté a un moteur essence, mais la startup annonce que la différence de poids jouera tout aussi bien en version électrique. Un prototype avait d’ailleurs été montré cet hiver et sa consommation était bien 40% inférieure. Ça donne envie de reprendre l’hymne des Girondins dans les stades : “Bordelais et vainqueur !”

Ce succès en poche, la startup espère commercialiser sa voiture dans l’année, autour de 18 000 euros. Légère et facile à assembler, la Gazelle vise à la fois un marché africain – ses micro usines peuvent être installées partout – et les flottes d’entreprise. Ce qui ne l’empêche pas de continuer ses recherche pour mettre au point une propulsion hybride, solaire et à hydrogène.

Bordeaux fibre de verre light voiture

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire