Frauder le péage vous coûtera désormais jusqu’à 7500 euros
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Frauder le péage vous coûtera désormais jusqu’à 7500 euros
Robin Ecoeur |  26/03/2021 09:58
Frauder le péage vous coûtera désormais jusqu’à 7500 euros

La technique dite « du petit train », qui consiste à suivre le véhicule devant nous au péage pour passer sans payer, passe de 75 euros à 375 euros d’amende. Et peut grimper à 7500 euros en cas de plusieurs récidives. L’augmentation du prix coïncide aussi avec l’arrivée des péages sans barrière. Explications.

Avant le 18 mars 2021, frauder le péage constituait une contravention de deuxième classe, et l’amende était fixée à 75 euros. Son montant vient d’être multiplié par 5 pour atteindre 375 euros. Dit comme ça, ça paraît simple. Mais comme nous sommes en France, le processus se complexifie un peu. En plus de cette somme, des frais de dossier de 90 euros ainsi que le montant non-payé du péage seront ajoutés aux 375 euros. Au final, frauder pourrait coûter, au minimum, 465 euros. Voici, dans les faits, ce qu’il peut vous arriver. Mais en réalité, l’amende peut s’avérer moins salée si vous payez dès la réception du premier avis de paiement. Et là, il existe deux cas de figure en fonction du type de péage : avec ou sans barrière.

Casse-tête. Si vous utilisez la technique du « petit train » à un péage classique avec barrière, alors les frais de dossier sont fixés à 90 euros. Dans un premier temps, vous recevrez un avis de paiement d’un montant de 90 euros auxquels s’ajoute le montant du trajet autoroutier non réglé. Si vous ne réglez pas l’amende, au bout de deux mois, elle passe à 375 euros. Par contre, si le péage n’a pas de barrière, les frais de dossier seront de 10 euros pendant 15 jours (auxquels s’ajoute bien évidemment le montant du péage non réglé). Ensuite, ils passeront à 90 euros, et après 45 jours, ils grimperont à 375 euros. « Si, sur une période de douze mois, cinq contraventions de 375 euros demeurent impayées, vous recevrez une amende de 7500 euros », écrit Le Parisien.

Fraudez, vous êtes filmés. La raison de cette augmentation ? La généralisation progressive des péages sans barrière, qui pourraient inciter les automobilistes à les franchir sans payer.  Avant de déployer ces nouvelles infrastructures « en flux libre » partout en France, le gouvernement veut renforcer les dispositifs pour s’assurer que les conducteurs passent bien par la case paiement. Ces derniers seront d’ailleurs équipés de caméras et de capteurs qui identifieront automatiquement les plaques d’immatriculation des véhicules.

Comme l’explique l’Argus, « les données collectées seront ensuite transmises au centre de télé-exploitation via des serveurs informatiques ». Les centres se chargeront d’analyser et de vérifier les informations avant d’enclencher un processus de facturation. Pour le Ministère des transports, interrogé par Le Parisien, « il ne s’agit pas de pénaliser des usagers qui auraient oublié de s’acquitter d’un paiement, mais de dissuader des fraudeurs récidivistes. »

Pourquoi installer des péages sans barrière ? Ce déploiement fait partie de la loi d’orientation sur les mobilités promulguée en décembre 2019, et la raison est double : fluidifier le trafic pour réduire les bouchons tout comme les émissions de CO2, mais aussi diminuer les accidents de la route. Les premiers essais menés en France ont révélé plusieurs dysfonctionnements, comme l’indique LCI. La France a prévu d’inaugurer une nouvelle autoroute en 2022, l’A79, qui sera la première avec des péages sans barrière. D’ici là, il faudra faire un peu de pédagogie pour bien expliquer le fonctionnement, et vérifier si en effet, ces péages « en flux libre » tiennent vraiment leurs promesses.

Autoroute mobilité écologique péages voiture

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !