Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    François Hollande est-il le nouveau meilleur ami des Makers ?

    Non, Emmanuel Macron n’est pas forcément le patron de la « startup nation ». Avec sa fondation « La France S’engage », son prédécesseur à l’Élysée met de gros moyens aux services des entrepreneurs sociaux et numériques. On va voulu vérifier si le changement c’était vraiment prévu pour maintenant.

    Le vrai président des startuppers ? Si François Hollande a cristallisé bien des critiques durant son quinquennat, son initiative baptisée « La France s’engage » a en revanche toujours bénéficié d’une absolue bienveillance. Lancée en 2014, l’idée était d’allouer des fonds à des projets dédiés à l’éducation, la culture, l’écologie, la santé ou la solidarité.

    Objectif : aider à former les techniciens du numérique dont l’économie a besoin.

    Après avoir mis en branle une quinzaine de projets dans les domaines de l’entraide intergénérationnelle, la formation ou la recherche, cette initiative du gouvernement était vouée à disparaître avec l’arrivée de la nouvelle équipe à l’Élysée. Mais c’était sans compter sur un François Hollande fier de son affaire et pas prêt à la lâcher. L’initiative a donc été transformée en fondation pérenne et notre ancien Président s’est trouvé un poste tout taillé en devenant… Président. Ça ne s’invente pas.

    30 millions pour les bonnes idées. Avec son budget prévisionnel de 30 millions pour l’année 2018 – financé à la fois par des fonds publics et privés – François Hollande et sa fondation pourraient donc bien devenir le meilleur ami des entrepreneurs solidaires et sociaux. Pour rappel, parmi les projets retenus lors de la première phase, l’initiative avait par exemple propulsé Simplon.co, qui propose des formations intensives de programmation à des publics éloignés de l’entrepreneuriat numérique, ou Web@cademie, une association accompagnant des jeunes de 18 à 25 ans, tous passionnés d’informatique mais sortis du système scolaire sans qualifications ni diplômes. Un but, un seul : « En faire les techniciens du numérique dont l’économie a besoin. »

    François est Free, il a tout compris. Preuve de la volonté de s’inscrire comme un acteur de l’économie numérique, La France s’engage a élu domicile au sein de la Station F – l’incubateur parisien de startups de Xavier Niel. Parmi les grands projets en marche (huhu), la Fondation sélectionne chaque année dix porteurs de projets qui se voient remettre entre 50 000 et 300 000 euros pour mener à bien leurs ambitions. Pour cette année, il est trop tard pour s’inscrire puisque la finale aura lieu en novembre et les résultats annoncés en décembre, mais l’opération est évidemment amenée à se reproduire. Autant dire que, si vous avez un projet d’entreprise sociale et solidaire dans les cartons, il est temps de se mettre dans les starting-blocks pour la prochaine édition. Emmanuel Macron, éclipsé par François Hollande sur le terrain de la startup nation, on aura tout vu…

    Plus d’infos sur le site officiel

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.