Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Tous à vos casques, la réalité virtuelle forme les salariés du futur

    À quoi ressemblera l’entreprise 4.0 et comment le numérique va bouleverser les métiers ? SEAT répond à ces grandes questions par un ambitieux programme de formation continue et… interactif.

    Dessiner l’entreprise du futur. À moins d’être médium, pas toujours facile d’imaginer de quoi sera fait le futur. Et c’est d’autant plus vrai en ce qui concerne les mutations professionnelles. Une récente étude publiée par Dell et « l’Institut du Futur » estime d’ailleurs que 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore aujourd’hui. Un chiffre impressionnant qui prouve qu’on est loin d’être arrivés au bout de nos surprises et qu’il faut dès maintenant imaginer les métiers de demain.

    Comme une visite au musée. Question anticipation et transition numérique, SEAT est pour sa part déjà en avance sur de nombreux domaines. Dans son centre technique de Martorell, en Catalogne, le constructeur a déjà passé la seconde grâce aux verres intelligents et autres robots autonomes et collaboratifs. Mais ce n’est pas tout. Depuis peu, il est également proposé aux 14 000 employés de profiter d’un programme de formation pour découvrir, casque de réalité virtuelle vissé sur la tête, à quoi ressemblera bientôt leur entreprise. Les cours permettent ainsi, comme dans un « musée du futur », d’expérimenter les innovations qui changeront leur quotidien. Un programme de formation continue où l’on joint la parole au geste, en quelque sorte.

    Un programme pionnier en Espagne. Grâce à ces cours interactifs, SEAT se place comme souvent parmi les pionniers de l’innovation. Un projet qui a, en toute logique, été salué par l’Association Catalane des Ingénieurs Industriels. Quant aux employés ayant déjà testé ces trainings virtuels, ils peuvent ensuite discuter ensemble de ces bouleversements socio-professionnels lors de tables rondes et interagir sur ces évolutions à venir. Rappelons au passage que SEAT investit quatre fois plus par salarié que la moyenne nationale (soit 16 millions d’euros par an) et que même si le futur n’est jamais écrit à l’avance, il se prépare plus que jamais dès maintenant !

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.