Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Un fauteuil roulant qui se conduit à la verticale

    Voici Gyrolift, un fauteuil roulant vertical inspiré des gyropodes. Lambert Trenoras, son cocréateur, nous a raconté l’histoire de sa création.

    Alors que se développent à toute vitesse les solutions de mobilité pour personnes valides, celles proposées aux personnes à mobilité réduites sont totalement archaïques. Pour le dire simplement : alors que les hoverboards et gyropodes ont le vent en poupe, les fauteuils roulants ne font plus l’affaire. Lambert Trenoras a donc imaginé une solution d’accessibilité providentielle.

    Comment est née l’idée d’un gyropode pour personnes avec handicap ?

    Tout est parti de mon sujet de thèse de doctorat, à l’université de Versailles. Un de mes associés, Luc Soubielle, est président de l’association Handipode, dédiée à la mobilité des personnes avec handicap. Ensemble, nous avons constaté qu’on avait d’un côté, un objet ancien, le fauteuil roulant, et de l’autre, une innovation, le Segway. On a développé plusieurs prototypes avant de se dire : pourquoi ne pas aller jusqu’au bout du raisonnement et pousser le projet jusqu’à la commercialisation du dispositif. Ainsi naquit Gyrolift.

    À quelles problématiques concrètes répond Gyrolift ?

    Au fil d’échanges avec des ergonomes et des psychothérapeutes, nous avons réalisé que la verticalisation était une donnée importante que ne permet pas le fauteuil roulant. Comprenez le fait de pouvoir se mettre debout et de se déplacer ainsi. D’un côté, cela apporte pas mal d’avantages physiologiques, pour la circulation du sang comme pour le dos. Cela répond aussi à des questions psychologiques, en permettant notamment d’être à la même hauteur qu’une personne quand on lui parle, et d’être autonome. Ce, sur tous types de terrains, car le Gyrolift roule sur de l’herbe comme sur du sable.

    En fauteuil roulant, la position debout est impossible. Pourtant, les ergothérapeutes sont formels : verticaliser est essentiel pour la circulation sanguine.

    Est-il facile à utiliser ? 

    Il fonctionne comme un gyropode classique. La personne qui est dessus, qu’elle soit valide ou en situation de handicap, l’utilisera de la même manière : en se penchant en avant pour avancer et en arrière pour reculer. Enfin, une télécommande située sur le siège permet de contrôler le degré de verticalisation. Les essais sur personnes valides ont été concluants. Nous sommes actuellement en pleines démarches pour obtenir le marquage CE qui nous permettrait de le tester avec des personnes avec handicap.

    Avez-vous le sentiment d’apporter votre pierre à l’intégration des personnes avec handicap en ville ?

    Normalement, c’est la loi : les lieux accueillant du public doivent être accessibles aussi bien pour les personnes valides qu’en situation de handicap. Malheureusement, ce n’est pas encore le cas, car certaines zones sont compliquées à aménager. Nous, notre travail, c’est de faciliter la vie des gens avec nos solutions.
    Disons-le, celle-ci est bien partie…

    Plus d’info : gyrolift.fr

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.