Faut-il se préparer à un troisième reconfinement ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Faut-il se préparer à un troisième reconfinement ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  25/02/2021 10:25
Faut-il se préparer à un troisième reconfinement ?

Ecarté de justesse par Emmanuel Macron en janvier, le retour obligatoire à la maison semble ces jours-ci regagner du terrain, d'abord via des reconfinements locaux, mais aussi par ce qui ressemble à une préparation des esprits dans les médias.

Flambée épidémique“. Depuis quelques jours, l’expression est sur toutes les bouches (sic). Celles des responsables politiques, du moins, affolés par la remontée des cas de contamination dans plusieurs régions françaises. A Dunkerque et Nice, notamment, où des reconfinements partiels ont été imposés par le gouvernement en raison de l’explosion des cas. Dans la première, la Covid-19 fait des ravages (plus de 900 cas pour 100 000 habitants soit quatre fois plus que la moyenne nationale, dixit France Info). Dans la seconde, la situation n’est pas vraiment meilleure; on parle de 588 cas pour 100 000 habitants, de quoi obliger les Niçois à rester chez eux pendant deux weekends, le temps de voir si la mesure suffit à endiguer le variant anglais, majoritairement présent.

L’épée de Damoclès sur les Français. Si l’Etat se garde pour l’instant d’agiter trop fort le chiffon, ces deux reconfinements localisés font craindre une multiplication similaire sur le territoire. A ce jour, une dizaine de départements présentent des chiffres inquiétants qui pourrait pousser Emmanuel Macron à contredire les décisions de janvier – par ailleurs saluées par les Français, bien contents de ne pas s’emprisonner à nouveau.

“La montée des eaux est préoccupante” déclarait récemment Jean Castex; manière de préparer une grande partie des Français à des mesures plus dures, alors même que la remontée du thermomètre sur toute la France préoccupe les autorités. Les sorties dominicales, à la plage notamment, sont autant de clusters potentiels à gérer. De quoi ironiser : le beau temps et la chaleur, nouveaux ennemis dans la lutte contre le coronavirus ? Le vent, de ce point de vue, semble avoir tourné : à l’été dernier, le discours officiel consistait à dire l’inverse. Une étude brésilienne semblait indiquer que jusqu’à 25°, la transmission de la Covid-19 baissait significativement. Aujourd’hui, les autorités s’inquiètent de la météo ensoleillée et des températures anormalement chaudes pour la saison. De quoi en perdre son Latin, pour ne pas dire plus.

Etonnamment, les récentes études sur le sujet montrent que les Français sont prêts à l’hypothèse d’un troisième reconfinement – jamais deux sans trois, comme dit le proverbe. Selon un sondage Odoxa-Backbone Consulting pour France Info et Le Figaro, 7 Français sur 10 estiment “qu’un reconfinement est inévitable“. Encore mieux (ou pire), 55% des Français désireraient un confinement dur comme en mars dernier (source : Elabe pour BFMTV). Des conclusions étonnantes alors même que la France s’apprête à “fêter” l’anniversaire du premier confinement. C’était le 13 mars 2020. Mais une raison d’espérer, tout de même : pour Philippe Amouyel, professeur des universités et praticien hospitalier à l’Université de Lille et au CHU de Lille, “avec l’arrivée des nouveaux vaccins qui devraient normalement être disponibles à partir du début du mois de mars, on a encore une chance d’éviter un reconfinement total et national“. Ne reste plus qu’à serrer très fort son masque FFP2, en attendant. 

confinement

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !