" layout="nodisplay"> Faut-il passer la vitesse à 120 km/h sur l’autoroute pour sauver la planète ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Déjà demain / Faut-il passer la vitesse à 120 km/h sur l’autoroute pour sauver la planète ?
Faut-il passer la vitesse à 120 km/h sur l’autoroute pour sauver la planète ?
Antoine Gillet |  25/07/2022 11:08
Faut-il passer la vitesse à 120 km/h sur l’autoroute pour sauver la planète ?

Lors de la précédente élection présidentielle, Yannick Jadot, alors candidat EELV, affirmait qu’une telle baisse « réduirait peu le temps de trajet, mais permettrait de réduire les émissions de CO2 et la pollution. » Pas sûr que ça plaise à tout le monde.

10 km/h de moins. Durant la traditionnelle interview du 14 juillet, le nouveau (précédent) président élu a annoncé que dès la rentrée un plan de sobriété énergétique serait mis en place. Son objectif : réduire notre consommation d’énergie de 10 % par rapport à 2019 dès 2024. Depuis la fin de semaine, les premières mesures ont été présentées, et l’on peut déjà retenir la fin de l’utilisation de la climatisation lorsque la porte est ouverte, une réduction de la consommation de gaz, d’électricité, mais aussi de carburant. Et pour réussir sur ce dernier point, le gouvernement envisage de faire passer la vitesse maximale autorisée sur les autoroutes de 130 km/h à 120 km/h.

 

Soyons pragmatiques. Si l’on veut sauver la planète, il va falloir émettre moins de CO2, et donc, rouler moins vite. Car oui, plus on roule vite, plus ces émissions sont importantes. Logiquement, une telle baisse devrait donc les faire chuter. Mais attention, il s’agirait d’une maigre avancée écologique. En 2020, la Convention citoyenne pour le Climat conseillait au président une proposition sur ce sujet. Ses membres ont préconisé une baisse de la vitesse maximale sur l’autoroute à 110 km/h, car cela amènerait une réduction des émissions de CO2 de 20 %. Mathématiquement, un meilleur calcul que le 120 km/h…

120 km sans heurts ? Même si notre maison brûle comme disait Chirac, il est très difficile de faire passer une mesure comme celle de la Convention Citoyenne sans heurts. Cette décision politique serait à haut risque dans un contexte de hausse des prix du pétrole et l’avenue des Champs-Élysées se souvient encore des conséquences de la dernière baisse de vitesse sur les routes nationales. Si 110 km/h semble trop sévère, alors 120 km/h pourrait être un compromis. Un tout petit pas pour la planète, et un petit pas aussi pour Renaissance. 

Deja demain

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !