Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Fanfiction : Quand Griezmann ou Justin Bieber tombent entre les mains des ados

    Les adolescentes se déchaînent dans des romans sms sur le net… et ça cartonne !

    Les adolescents sont férus de littérature et adorent écrire. Si si ! Et c’est grâce aux fanfictions, des histoires publiées sur internet, qui mettent en scène leurs idoles… Et ça cartonne !

    Fifty Shades of Grey, ça vous parle ? Le roman traduit dans 51 langues, vendu à plus de 125 millions d’exemplaires et dont l’adaptation au cinéma a enregistré près de 130 millions d’entrées, était à la base… une fanfiction de Twilight, publiée sur internet. “E. L. James a d’ailleurs été plus inspirée par la version cinématographique et Robert Pattinson, que par le livre lui même”, raconte Emmanuelle Debats, réalisatrice du documentaire Fanfiction, ce que l’auteur a oublié d’écrire. La spécialiste définit la fanfic – comme on dit dans le jargon – ainsi : Fanfiction, ce que l’auteur a oublié d’écrire. La spécialiste définit la fanfic – comme on dit dans le jargon – ainsi :

    C’est une œuvre écrite, dont le scénario repose sur une histoire ou des personnages qui existent déjà”.

    Sur internet, elle assure qu’il existe près de 750 000 suites d’Harry Potter, 350 000 du manga Naruto, et plus de 1 400 000 histoires mettant en scène le boys band One Direction.

    Si la fanfic est peu connue du grand public, elle réunit pourtant plusieurs millions de personnes sur internet. Et après un petit tour sur Wattpad, une des plateformes dédiées au genre, on constate que parmi les auteurs et lecteurs de fanfictions se trouvent bon nombre d’adolescentes, à fond dans la romance. Et, par la fanfic, elles prennent goût à la littérature et l’écriture !

    Antoine Griezman, Justin Bieber, Harry Potter et Star Trek

    Parmi elle, il y a “Cambriolageswriter”. Derrière le pseudo se cache une Niçoise de 17 ans, auteure de Quai 27, une fanfic sur le chanteur blQuai 27, une fanfic sur le chanteur blondinet Justin Bieber lue plus d’un million de fois. “C’est mon idole, il m’inspire”, s’enflamme-t-elle au téléphone. Justin Bieber lue plus d’un million de fois. “C’est mon idole, il m’inspire”, s’enflamme-t-elle au téléphone. Le “canon” – l’oeuvre de départ de la fanfic, toujours dans le jargon – peut être un film, une sérC’est mon idole, il m’inspire”, s’enflamme-t-elle au téléphone. Le “canon” – l’oeuvre de départ de la fanfic, toujours dans le jargon – peut être un film, une série, un livre ou une personnalité célèbre :

    Les gens écrivent des fanfictions parce qu’ils sont en manque. Quand Harry Potter s’est terminé, des centaines de fanfictions ont été publiées et ont pallié au manque. L’écriture peut aussi être motivée par une frustration : le fan peut ne pas supporter un choix narratif de l’auteur original par exemple”, explique Magali Bigey, Maître de conférence en Information – Communication à l’Université de Franche-Comté et spécialiste des fanfictions en tant que phénomène littéraire.Magali Bigey, Maître de conférence en Information – Communication à l’Université de Franche-Comté et spécialiste des fanfictions en tant que phénomène littéraire.

    Chez les Français, Antoine Griezmann, Nekfeu et les One Direction cartonneNekfeu et les One Direction cartonnent en ce moment. Mais One Direction cartonnent en ce moment. Mais il existe aussi des fanfics sur Star Trek, le Mentalist, la Reine des Neige ou Orgueil et Préjugés, de Jane Austen. Cambriolageswriter a, elle, décidé de reprendre le physique de Justin Bieber, mais c’est tout :

    J’ai inventé tout le reste de l’intrigue. C’est l’histoire d’une lycéenne qui n’a pas d’amis et qui n’arrive pas à avoir une vraie vie d’ado. Et elle rencontre ce garçon [Justin! ndlr] qui va tout changer.”

    Extrait :

    Les intrigues sont souvent les mêmes : une jeune fille est sauvée du harcèlement scolaire par son Roméo ; le Roméo n’arrive pas à s’ouvrir à sa dulcinée car il a été battu dans son enfance ; l’héroïne se retrouve en colocation avec un jeune homme qui l’obsède ; le triangle amoureux ; … Selon Magali Bigey, la redondance des intrigues tient à la nature même de cette littérature : “Les romances tournent en général autour des mêmes intrigues. Ce qui change avec les fanfictions d’ado, c’est que le scénario est lié à l’âge des auteures. Elles retranscrivent les préoccupations de leur âge ! ” Idem pour leur choix de héros.

    La forme de l’histoire est également à l’image de ses auteurs. Selon Wattpad, 90% des activités conduites sur sa plate-forme se font depuis un mobile, lecture comme écriture. Résultat : la plupart des auteurs choisissent d’écrire des chapitres assez courts, pour que les lecteurs et lectrices ne scrollent pas trop longtemps sur leur smartphone. Et beaucoup de fanfics sont écrites sous formes de SMS : les personnages échangent alors par SMS, messenger ou twitter. C’est le cas de Toi, moi et non sms, mettant en scène les héros de dessins animés La Reine de Neige, Jack Frost du film Les 5 légendes – et staring les One Direction :La Reine de Neige, Jack Frost du film Les 5 légendes – et staring les One Direction :Les 5 légendes – et staring les One Direction :

    C’est un exercice de style comme un autre”, rappelle Magali Bigey, qui voit d’un très mauvais oeil les critiques faites à la prose des jeunes filles. Il est vrai que le style est maladroit, parfois pompeux. Par ailleurs, rare sont celles qui pensent ou ont l’opportunité de se faire relire. Résultat : l’orthographe est parfois… bancale.

    Je n’aime pas ces critiques basées sur la qualité ou non des oeuvres ! Bien sûr que ce n’est pas du Proust. Mais les lecteurs de fanfics ne sont pas là pour ça. Si l’histoire les emporte et les fait s’évader, c’est le principal. De plus, la fanfiction est une création et l’auteur fait de son mieux pour produire quelque chose de bien. Et c’est très bien de se retrousser les manches et de produire ce quelque chose. Sans oublier l’âge des jeunes adultes qui écrivent.”

    La littérature, un loisir !

    Un âge qui permet aussi de comprendre les idoles des auteurs. Antoine Griezman, une muse pour de jeunes auteures ? C’est tout à fait le cas de “ManonGrizi”, 16 ans. La jeune Belge a écrit Jusqu’aux étoiles, une histoire lue plus de 376 000 fois : “Antoine Griezmann est un joueur plutôt discret et timide ce qui lui donne un côté adorable. EtJusqu’aux étoiles, une histoire lue plus de 376 000 fois : “Antoine Griezmann est un joueur plutôt discret et timide ce qui lui donne un côté adorable. Et sur le terrain c’est un vrai combattant qui donne tout pour son équipe. Et je dois avouer que c’est aussi parcAntoine Griezmann est un joueur plutôt discret et timide ce qui lui donne un côté adorable. Et sur le terrain c’est un vrai combattant qui donne tout pour son équipe. Et je dois avouer que c’est aussi parce que c’est un beau garçon“, avoue-t-elle à Détours. Depuis avril 2015 et sa première publication sur Wattpad, la jeune fille n’a pas pu s’arrêter :Détours. Depuis avril 2015 et sa première publication sur Wattpad, la jeune fille n’a pas pu s’arrêter :

    J’écris dès que j’ai du temps libre et que j’ai de l’inspiration. J’essaie de le faire tous les jours, même si c’est parfois difficile. En tout cas, il ne se passe jamais une semaine sans que je n’écrive !

    ManonGrizi lit davantage depuis qu’elle a commencé à publier, et elle s’intéresse autant aux romans qu’aux fanfictions. Le tout avec beaucoup de plaisir : “Je ne cherche pas à devenir écrivain. C’est plutôt un passe-temps. Écrire me permet de me déconnecter de la réalité”. Même constat pour “Cambriolageswriter”, la fan de Justin Bieber :

    Écrire me sort de ma routine, ça me change les idées. J’ai l’impression d’être dans un autre monde. C’est plus qu’un loisir pour moi, c’est un défouloir.”

    Angoisses, fantasmes, joies, tout y passe. Pour “Cambriolageswriter”, l’expérience s’est révélée beaucoup plus personnelle qu’elle ne le pensait. Dans Good Grades, la fanfic qu’elle est en train d’écrire – toujours avec Justin Bieber – la jeune femme met en scène une héroïne qui a perdu sa mère et entretient des rapports compliqués avec son père :

    C’est ce que je vis en ce moment. Je ne m’étais jamais exposée dans mes fanfictions avant ça. J’ai l’impression de libérer des choses que j’avais en moi et que je n’avais jamais dites. Beaucoup de lectrices ont commenté mes chapitres en disant qu’elles avaient vécu la même chose. J’en ai discuté avec elles, pour la première fois. Ça m’a apaisé.

    Chut ! Ne le dites pas à mes parents

    La fanfiction est un jardin secret pour les plus jeunes auteures. La plupart d’entre elles n’en ont pas parlé à leur entourage. “J’ai peur qu’ils trouvent ça ridicule et qu’ils me voient différemment après avoir lu mes œuvres”, confesse “ManonGrizi”. Une situation qu’Emmanuelle Debats, réalisatrice du documentaire Fanfiction, ce que l’auteur a oublié d’écrire, déplore : Emmanuelle Debats, réalisatrice du documentaire Fanfiction, ce que l’auteur a oublié d’écrire, déplore :

    “La fanfiction est souvent considérée comme une perte de temps, alors que c’est un exercice créatif très sérieux. Mais comme les héros sont des pop stars, des boys bands, des séries, des mangas, les parents ne cernent pas forcement sa facette littéraire.”

    Pourtant, la documentariste assure que des académies sont en train de développer des ateliers de fanfiction au collège, pour rapprocher les adolescents de la littérature et les pousser vers l’écriture. “C’est le cas dans l’académie de Caen par exemple.”

    Pour Cambriolageswriter, c’est une question de liberté : “Je ne me sentirai pas aussi libre dans mon écriture si je savais que mes parents ou mes amis me lisaient”. Le confort du pseudo internet aide à passer le pas de la publication pour Magali Bigey :

    C’est difficile d’écrire. C’est se mettre à nu.

    Et la communauté des lecteurs des fandoms le sait. Il existe un fandom (« royaume de fan ») par inspiration de fanfiction. Justin Bieber, Griezmann, Harry Potter, Star Trek sont autant de fandoms, qui ne communiquent pas forcément entre eux. Les internautes restent entre communauté de fans. “Du coup, il n’y a pas vraiment de haters. Si les gens n’aiment pas Justin Bieber, ils ne lisent pas les fanfictions qui lui sont consacrées, explique Cambriolageswriter.

    Fans et soudés

    Les apprenties auteures évoluent ainsi dans un univers bienveillant, où les commentaires sont encourageants et les poussent à publier toujours davantage. “Une personne m’a dit qu’elle avait lu mon histoire en une nuit, qu’elle n’avait pas su s’arrêter. Ce commentaire m’a fait super plaisir”, raconte Cambriolageswriter. Pareil pour ManonGrizi : “Je reçois beaucoup de réactions au sujet de ma fiction sur Griezmann depuis l’Euro. La plupart des lecteurs me disent qu’ils adorent mon histoire, que j’écris bien”. Je reçois beaucoup de réactions au sujet de ma fiction sur Griezmann depuis l’Euro. La plupart des lecteurs me disent qu’ils adorent mon histoire, que j’écris bien”.

    Si les critiques existent, elles sont pour la plupart constructives. A tel point que les lecteurs vont jusqu’à donner des conseils à l’auteur pour améliorer son prochain chapitre, comme l’explique Magali Bigey :

    A chaque publication, il y a un commentaire et le Fandom vit grâce à ces interactions. Les épisodes sont modifiés selon les retours. Les fanfictions sont des oeuvres collaboratives.”

    Réunis dans une même idolâtrie, les fans dialoguent, créent et se rencontrent via leur créations et leur lectures. Les discussions se passent dans les commentaires, mais aussi par messages privés. Certains vont même jusqu’à se rencontrer. Cambriolageswriter ne l’a jamais fait, mais ça ne saurait tarder :

    A la fin d’un de mes chapitres, j’ai dit que j’allais au prochain concert de Justin Bieber, qui se passe en septembre. Il y a 200 personnes qui m’ont répondu et m’ont proposé de se rencontrer. C’est la première fois que je vais voir en vrai des lecteurs, ça me stresse autant que ça me fait plaisir.”

    Au centre des discussions, il y aura sûrement Justin… et de la littérature !

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.