" layout="nodisplay">
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Accueil / Transports en commun / Faire des réserves d’essence chez soi, est-ce vraiment possible ?
Robin Ecoeur |  20/07/2022 14:34
Faire des réserves d'essence chez soi, est-ce vraiment possible ?

Même si les prix à la pompe sont à la baisse depuis quelques semaines, l'inflation galopante ramène sur la table une question que beaucoup se sont déjà posés : peut-on faire des stocks d'essence pour anticiper la flambée des prix ? La réponse est oui. Mais sous certaines conditions.

Autorisé jusqu’à 120 litres par famille. Selon les récents relevés du ministère de la Transition écologique, le litre de carburant a encore perdu quelques centimes ces derniers jours — par exemple -3,2 centimes sur sept jours pour le sans plomb 95-E10 et -2,5 centimes pour le gazole. Une baisse peu significative, qui face à l’inflation, s’apparente à une goutte d’eau dans un vase géant. Ainsi, à force de voir des prix à la pompe élevés, l’idée de stocker à la maison quelques litres de carburant peut faire son chemin, histoire d’anticiper une éventuelle nouvelle hausse des prix. Mais a-t-on le droit de garder de l’essence, un produit dangereux et hautement inflammable, chez soi ?

Selon un arrêté du 1er juillet 2004, toujours en vigueur, il est stipulé qu’une famille — ou une entreprise — peut remiser jusqu’à 120 litres d’essence chez soi. Autre obligation, les produits pétroliers doivent être stockés dans des « récipients fermés transportables d’une contenance unitaire n’excédant pas 50 litres ». 120 litres représentent, en fonction du réservoir de votre véhicule, un peu plus de deux pleins. À noter qu’il est également possible d’avoir chez soi des petits bidons d’essence pour une tondeuse ou une tronçonneuse, par exemple. 

Attention à la date de péremption. Ces produits étant des liquides inflammables, mieux vaut être précautionneux sur la manière dont vous allez les stocker, et ce, pour éviter les risques d’incendie. Si l’arrêté précise que « tout stockage de produit pétrolier est interdit dans les combles, sur les balcons et terrasses de tout bâtiment, ainsi que dans les parties communes des bâtiments non réservées à cette utilisation », il est conseillé de placer les récipients (bidons en PEHD ou jerricanes en métal) sur une bâche de rétention et dans un endroit sec et sombre (une cave, un garage, etc.). Par contre, si vous habitez en appartement, mieux vaut éviter : les assurances ne vous couvriront pas en cas de problème.

Aussi, veillez à avoir un extincteur dans la pièce, comme le précise Le Dauphiné. L’autre élément à prendre en considération est le temps. Le carburant a tendance à se détériorer au bout de quelques mois. Selon l’Argus, il est conseillé de l’utiliser sous six mois, et ce délai passerait à deux mois pour le superéthanol E85. Pour tenter de prolonger la vie de son carburant, on peut aussi rajouter un stabilisateur afin d’éviter le colmatage. La question reste alors de savoir si, avec la limite des 120 litres, stocker de l’essence à la maison est une vraie bonne opération pour faire des économies. Le cours du pétrole au cours des prochains mois devrait permettre d’aiguiller les Français sur l’attitude à adopter.

Transport en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !
Exit mobile version