Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Fabriquez vous-même votre propre vin en 2 heures chrono

    Jouez les apprentis vignerons et élaborez une cuvée qui vous ressemble grâce aux ateliers d’assemblage qui poussent ici et là en France. Préparez le tire-bouchon, vous allez épater votre entourage.

    Chef d’orchestre du goût. On connaissait les ateliers de cuisine pour apprendre à faire un tiramisu comme en Italie ou comment ne jamais rater sa moussaka. Désormais, les amateurs de grands crus peuvent percer le secret des dieux et devenir l’alchimiste de son propre vin. Chez En Vrac, un caviste du XVIIIe arrondissement de Paris, un atelier propose de réaliser soi-même les dernières étapes de la vinification : l’assemblage. Armé de vos éprouvettes, vous devez élaborer le mélange de cépages (gamay, grenache, chardonnay, etc).

    Jouez avec les tanins, mixez l’acidité de tel cépage avec le côté fruité d’un autre, bref, créez un vin entièrement personnalisé. Rassurez-vous, un œnologue veille à ce que votre assemblage tienne la route et que vous ne repartiez pas avec la pire piquette de l’année.

    Le Prestige. Au bout de deux heures, votre précieuse bouteille est étiquetée, bouchonnée et cirée par vos soins. Il est conseillé de la conserver au moins un mois le temps que l’assemblage se fonde avant de l’ouvrir. Une fois ouverte, vous pourrez alors décortiquer devant la tablée toutes les facettes de ce vin les yeux fermés : normal, c’est le vôtre. Car le but de ces ateliers est avant tout de vous initier par la pratique à l’univers méconnu du vin : « Mon idée était d’amener les personnes à découvrir le vin autrement que par des cours d’œnologie qui sont très bien faits. Mais je voulais justement casser ces codes et casser ce côté académique », explique à BFMTV Thierry Poincin, fondateur d’En Vrac.

    Vis ma vie de vigneron. Si vous êtes un(e) freak control  ou un(e) puriste pour le dire plus joliment  et que vous souhaitez maîtriser la production de votre propre vin de A à Z, c’est aussi possible. À Pauillac, en Gironde, la société Viniv vous propose de venir choisir les grappes de raisin dans les meilleures parcelles du Bordelais (Saint-Émilion, Haut-Médoc, Saint-Estèphe, Entre-deux-Mers, etc), puis de participer à chaque phase de l’élaboration de votre nectar : vendange, broyage et pressage, fermentation et élevage. Vous déciderez même du choix de l’étiquette et du bouchon. Toutefois, il faudra être patient et sortir le porte-monnaie : comptez deux ans de travail et au minimum 7350 euros la barrique de 288 bouteilles. Soudain, votre cave risque de devenir un peu étroite.

    Alors, votre avenir, vous le mettez en bouteille En Vrac ou en barrique Viniv ?

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.