Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Le fabricant d’armes Kalachnikov lance sa voiture électrique

    L’arme du 21ème siècle sera la voiture écologique. L’entreprise derrière le AK-47 l’a bien compris et vient d’annoncer la sortie imminente d’une « super voiture électrique ». Tous aux abris.

    Non, ce n’est pas une blague. C’est tout sauf un poisson d’avril, pourtant ça y ressemble. C’est officiel, Kalachnikov, la société à l’origine du AK-47 qui a fait rêver des milliers de bad boys (et accessoirement plusieurs générations de terroristes), a profité du forum russe dédié aux innovations militaires pour annoncer qu’elle allait commercialiser un véhicule civil électrique. « Nous parlons d’électro mobilité car nous comprenons que tôt ou tard le moteur va disparaître, a témoigné Vladimir Dmitriev, le patron du groupe. Nous recherchons des solutions pour les clients autour d’un moteur électrique tout en respectant l’environnement. »

    Résultat de recherche d'images pour "Kalachnikov voiture"

    Plus belle qu’une balle. Cette citation, très inattendue, permet de conclure que la société russe qui a permis de tuer des millions de personnes souhaite désormais se racheter une conscience et sauver le reste de l’humanité ; après tout pourquoi pas. Moralité mise à part, le modèle dévoilé par Kalachnikov se révèle, à notre grande surprise, terriblement sexy. Il s’inspire d’une voiture soviétique des années 1970, la « Ij-Kombi », et il devrait permettre aux heureux propriétaires de se croire dans un épisode de Derrick en déplacement chez les pontes du KGB. À terme, l’objectif sera de concurrencer l’américain Tesla, pour rejouer la Guerre froide sur quatre roues.

    Résultat de recherche d'images pour "Kalachnikov voiture"

    Merci Donald Trump. Sans qu’on sache encore les caractéristiques ni le prix ou la date de sortie du petit bijou, cette voiture Kalachnikov doit indirectement sa naissance à Donald Trump, puisque la société anticipe ici les sanctions imposées par l’Occident à Poutine et qui freinent déjà les exportations du groupe (Harley Davidson connaît les mêmes difficultés aux États-Unis). Une moto Kalachnikov est aussi prévue en version électrique, en plus des parapluies et des coques de téléphone vendus par la marque. C’est ce qu’on appelle jouer aux montagnes russes.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.