Extraterrestres : où en sont les scientifiques ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Extraterrestres : où en sont les scientifiques ?
DETOURS |  22.11.2016
Extraterrestres : où en sont les scientifiques ?

Avant, on les attendait. On observait. Maintenant, on part à leur recherche

Si le 20e siècle était le siècle de la conquête spatiale, le 21e est celui de la recherche extraterrestre. Hollywood et la littérature de science-fiction imaginent depuis longtemps l’existence de personnes “venues d’ailleurs” mais la science, elle, n’a pour l’instant découvert aucune trace de vie extraterrestre. Pourtant, jamais les scientifiques, chercheurs et autres milliardaires philanthropes n’ont paru si confiants ! La course est lancée et tous les moyens sont bons pour y parvenir. Petit tour des initiatives et projets lancés pour trouver E.T.

Méthode 1 : scruter les environs 

detours-gif-longue-vue

L’eau a créé la vie, donc si on trouve de l’eau, on trouve la vie. CQFD. C’est le raisonnement de la plupart des scientifiques dans le monde. Les astrophysiciens de l’Institut SETI (Search for Extraterrestrial Intelligence) ont lancé cette année un programme de 2 ans pour observer les naines roses, ces étoiles jusqu’à 10 fois moins massives que la Terre. Pourquoi ? Selon une étude récente, ces planètes pourraient accumuler de grandes quantités d’eau –jusqu’à 25 fois plus que notre planète !

Méthode 2 : faire péter les ondes radio

Les mêmes astrophysiciens du SETI en ont marre d’attendre un signal venu des confins de la galaxie. 50 ans que ça dure… Alors ils ont décidé de prendre les choses en main et d’inverser la méthode.

“Avec ce programme Active SETI, nous inversons le processus pour prendre un rôle actif en transmettant de puissants signaux riches en informations vers d’autres mondes dans l’espoir d’avoir une réponse”, a expliqué Douglas Vakoch, un scientifique du SETI, lors d’une présentation à la conférence annuelle de l’American Society for the Advancement of Science (AAAS) réunie en février 2015 et cité par l’Obs.

Bon, pourquoi pas. Même si envoyer des signaux à des exoplanètes potentiellement habitables semble être une idée saugrenue. Seth Shostak, le directeur de l’Institut SETI souhaite même envoyer tout le contenu d’Internet pour que la civilisation qui le reçoit puisse connaitre l’histoire de notre planète. Bonne chance à eux vu le chaos qui s’exprime sur la toile depuis sa création il y a 25 ans.

Cette méthode ne rassure pas tout le monde en tout cas. Stephen Hawking, le célèbre astrophysicien anglais – mais si ! Le scientifique à la voix de robot qui est apparu dans les Simpsons – n’a pas caché son inquiétude, il juge cette méthode “irresponsable” et estime qu’elle pourrait être une menace pour la Terre.

Méthode 3 : construire un vaisseau et partir en roadtrip interstellaire

Le même Stephen Hawking privilégie une autre approche, pas moins ambitieuse et spectaculaire. En association avec Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, et l’entrepreneur milliardaire russe Yuri Milner, il créé Breakthrough Starshot (ça en jette comme nom hein ?!), un projet à 100 millions de dollars.

L’objectif : concevoir et envoyer un mini vaisseau non habité pouvant voyager à 60 000 km/h et ainsi atteindre Alpha du Centaure, une étoile située à 40 milliards de kilomètres de la Terre. Rien que ça. Les trois rêveurs se sont donnés 20 ans pour y parvenir.

detours-gif-interstellar

Navré de vous décevoir mais a priori les scientifiques ne pensent pas trouver de petits hommes verts mais plutôt des micro-organismes ou même une forme de vie digitale. C’est moins impressionnant mais ça n’en est pas moins passionnant non ?

 

 

Marius Riviere

extraterrestre futur science technologie voyage spatial

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire