Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Explorez la métaphysique grâce à la botanique numérique !

    Les fleurs en savent plus que ce que vous ne pensez

    Un vidéaste explore la métaphysique grâce aux fleurs dans un court-métrage d’animation saisissant.

    S’il y a bien une chose qui rassemble la plupart des artistes de demain, c’est la couleur. Entre un studio qui transforme San Francisco en ville électro-futuriste géante, un designer qui envoie de la musique sur de la peinture et un motion designer qui utilise les êtres humains comme toiles numériques, l’heure est au trip kaléidoscopique et à l’exploration concde la musique sur de la peinture et un motion designer qui utilise les êtres humains comme toiles numériques, l’heure est au trip kaléidoscopique et à l’exploration conceptuelle. Mais inutile de consommer divers psychotropes pour voyager et appréhender des mondes complexes. La preuve avec Cosles êtres humains comme toiles numériques, l’heure est au trip kaléidoscopique et à l’exploration conceptuelle. Mais inutile de consommer divers psychotropes pour voyager et appréhender des mondes complexes. La preuve avec Cosmic Flower Unfolding de Ben Ridgway.

    Ce jeune artiste n’a rien d’un scientifique fou, mais il a pourtant bel et bien osé s’en prendre à une science que personne ne comprend, à part peut-être le Doctor Who : la métaphysique ! Son court-métrage d’animation, complètement farfelu – et d’une beauté sans nom, il faut bien l’avouer – s’intéresse aux interconnexions et aux relations dans la vie. Comme il l’explique dans les pages de Visual News, « mes animations abstraites étudient les caractéristiques métaphysiques de la réalité. Elles sont conçues pour stimuler les associations archétypales et pour inviter le spectateur à faire des liens personnels avec l’expérience visuelle et auditive, sans aucune dépendance à l’égard narrative ou de la langue parlée ».« mes animations abstraites étudient les caractéristiques métaphysiques de la réalité. Elles sont conçues pour stimuler les associations archétypales et pour inviter le spectateur à faire des liens personnels avec l’expérience visuelle et auditive, sans aucune dépendance à l’égard narrative ou de la langue parlée ».

    C’est dit ! Si vous ne parlez pas le langage scientifique, si vous n’y connaissez rien aux fleurs et à la botanique, mais que vous aimez les belles images et l’escapade sensorielle, foncez ! Et vous n’avez pas besoin d’un super casque technologique connecté à votre cerveau, il suffit juste de regarder la vidéo ci-dessous. Avec le son au max, évidemment !

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.