Être paresseux est un signe...d'intelligence
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Être paresseux est un signe…d’intelligence
DETOURS |  18.10.2016
Être paresseux est un signe...d'intelligence

Glandeurs = penseurs

Si vous minimisez vos efforts et vos mouvements, ce n’est pas le signe d’une incroyable mollesse, mais d’une activité cérébrale plus intense !

Si vous pouviez vous réincarner, vous seriez un chat : à part 3 minutes de folie aux alentours de 21 heures, c’est globalement un animal pépère. Disons-le tout clair : vous êtes flemmard. Si vous vous reconnaissez dans ce portrait animalesque, eh bien… tant mieux !

Des chercheurs de l’université Florida Gulf Coast ont mené un test sur un groupe d’étudiants. Ils leur ont demandé s’ils aimaient réfléchir à des problèmes et trouver des solutions, ou passer du temps sur un sujet. Ils ont suivi les étudiants pendant une semaine en enregistrant leurs mouvements et leur degré d’activité et se sont rendu compte que ceux qui aimaient réfléchir étaient beaucoup moins actifs que les autres…

Résultat : les gens au QI élevé s’ennuient moins facilement et donc consacrent plus de temps à penser. Si vous êtes paresseux et ne bougez pas de chez vous, c’est que vous êtes intelligents !

A contrario, les personnes plus “physiques” ont besoin de stimuler leur esprit avec des activités extérieures, pour échapper à leurs pensées ou parce qu’ils s’ennuient vite.

Le journal British Psychological Society a évoqué le sujet et a tout de même conclu sur une note moins positive pour les smart people que nous sommes. En effet, être paresseux, c’est aussi… être en mauvaise santé ! Allez, tous à la salle de sport !

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire