Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Ces ados ont inventé la veste qui peut stopper l’épilepsie

    Sankha Kahagala-Gamage et David Bernstein ont inventé une veste capable d’identifier une crise huit minutes avant qu’elle ne se produise et d’appeler des secours.

    Suit on ! Sankha Kahagala-Gamage et David Bernstein sont étudiants de la Loughborough Grammar School à Leicestershire, en Angleterre. Tous deux 16 ans au compteur, on aurait pu croire que c’est l’injonction culte de How I met you mother « En costume ! » qui leur a inspiré cette super veste, mais c’est en assistant à une crise d’un passant en pleine rue que Sankha s’est mis en tête de trouver un détecteur d’épilepsie. Intelligente et connectée, la MediVest surveille la fréquence cardiaque et la température du patient, comme le ferait un médecin. Quand ces paramètres s’affolent, c’est qu’il y a un problème.

    Dès que la MediVest a détecté une anomalie annonciatrice d’une crise à venir, elle alerte l’utilisateur sur son smartphone. Selon la gravité, elle peut directement contacter un membre de la famille ou un médecin. Prévenu à temps, une personne épileptique peut faire le nécessaire, en prenant des médicaments spécifiques.

    50 millions de personnes souffrent de crises d’épilepsie, dont 500 000 rien qu’en France.

    La maladie peut aller se rhabiller. L’épilepsie se caractérise par des décharges d’influx nerveux anormaux dans le cerveau. Comme si un nuage de neurones passait en surchauffe et se mettait à faire n’importe quoi. Dans le monde, ce sont près de 50 millions de personnes qui souffrent de cette maladie, dont 500 000 rien qu’en France. C’est une maladie qui peut se révéler mortelle. Pouvoir prédire une crise, c’est pouvoir y faire face, voire l’empêcher. C’est aussi une façon d’avoir un suivi qui servira à ajuster les traitement et la recherche.

    Bye bye l’épilepsie donc, mais pas seulement elle. Car ce vêtement connecté ouvre le chemin à d’autres applications pour, bientôt, prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires-cérébraux, évitant ainsi de nombreux décès. En tous cas, Barney Stinson avait raison : porter un costume va changer votre vie.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.