Et si le futur de la voiture électrique, c'était une voiture... sans batterie ?
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Et si le futur de la voiture électrique, c’était une voiture… sans batterie ?
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  24/11/2020 11:56
Et si le futur de la voiture électrique, c'était une voiture... sans batterie ?

Si elles représentent aujourd’hui un tiers du poids d’un véhicule électrique, les batteries pourraient à l’avenir disparaître.

La batterie est morte, vive la batterie. Elle a beau représenter l’avenir de l’automobile, la batterie demeure encore un frein de poids pour le développement de la voiture électrique. On insiste sur le poids puisqu’en général la batterie constitue un tiers de la charge (et du prix) d’un véhicule électrique neuf. Si les innovations dans le domaine se multiplient – les batteries au sodium, par exemple – la recherche rêve d’aller encore plus loin et de la faire disparaître entièrement pour la « fondre » dans la carrosserie du véhicule, comme le raconte un article du magazine Wired.

Batteries fantômes. Dans les batteries traditionnelles, anode, cathode, électrolyte et séparateur sont empilés et/ou enroulés les uns autour des autres pour optimiser leur volume. Le projet ici est de stocker l’électricité dans des fines couches de matériaux composites du châssis, comme la fibre de carbone qui peut jouer un rôle d’anode et de cathode. La batterie serait pour ainsi dire « partout » dans le véhicule. Un progrès qui offrirait un gain de performance et de sécurité puisqu’il limite le risque d’explosion en supprimant des milliers de cellules inflammables à forte densité dans la voiture.

Certains constructeurs ont déjà testé un processus analogue par le passé — des panneaux en fibre de carbone pour stocker l’électricité dans la carrosserie – mais la puissance n’était alors pas suffisante pour alimenter le moteur de la voiture ; elle était surtout un complément pour l’air conditionné, l’autoradio ou les phares.

Recyclage périlleux. En attendant que les batteries deviennent « fantômes », elles sont bien présentes et leur recyclage pose problème. Un problème d’autant plus important que les parts de marché des voitures électriques et hybrides devraient grimper sans s’essouffler dans les prochaines années. Cela dit, des solutions émergent et des entreprises comme Northvolt commencent à en faire leur spécialité.

Fondée en 2016 par deux anciens de Tesla, la société a déjà installé une usine de recyclage en Suède pour y pratiquer le recyclage dit « hydrométallurgique ». Grâce à cette technique, elle peut récupérer aisément le lithium – un processus dangereux – tout en fonctionnant à 100% à l’énergie hydroélectrique. Dès 2022, elle prévoit le recyclage de 25 000 tonnes de batteries par an. Une initiative qui devrait faire des émules.

Batterie Mobilité électrique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !