Et pendant ce temps-là, la Chine lance son premier TGV sans conducteur
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Et pendant ce temps-là, la Chine lance son premier TGV sans conducteur
Robin Ecoeur |  10/01/2020 11:11
Et pendant ce temps-là, la Chine lance son premier TGV sans conducteur

Le 30 décembre 2019, la Chine a inauguré la première ligne ferroviaire à grande vitesse complètement automatisée entre Pékin et Zhangjiakou. Le train peut atteindre les 350 km/h.

47 minutes au lieu de 3 heures. En 2022, la Chine accueillera les Jeux olympiques d’hiver. Trois villes, Pékin, Zhangjiakou et Yanqing ont été sélectionnées pour le déroulement des 109 épreuves de la compétition. Mais le pays a pris de l’avance : le 30 décembre, Pékin a lancé le premier train automatisé à grande vitesse au monde qui relie Pékin et Zhangjiakou, soit 174 kilomètres. Avec cette nouvelle ligne, le trajet entre les deux villes prend 47 minutes contre 3 heures auparavant.

L’engin est considéré comme étant le premier « TGV intelligent au monde » : il est totalement automatisé et peut atteindre les 350 km/h sans chauffeur, donc. Les rames sont aussi équipées pour la future 5G. À l’intérieur, les passagers peuvent recharger leurs téléphones via des chargeurs sans fil et chaque siège possède sa propre tablette tactile. Au total, ce sont 2,718 capteurs qui analysent en temps réel la circulation et détectent les éventuelles anomalies.

6 milliards de dollars. Sur les 30 trains quotidiens qui font la liaison, six sont opérés par la nouvelle machine. Les prix varient entre 10 et 35 euros et il faut réserver deux jours à l’avance pour obtenir un billet sur l’un de ces trains. Dans les gares, des systèmes de reconnaissance faciale et des robots ont été installés pour guider les passagers et répondre à leurs questions concernant les bagages, les directions et l’enregistrement. Selon le Daily Mail, le coût total de ce projet est estimé à 6 milliards de dollars.

Les rames ont été pensées pour ranger des équipements de ski et de montagne, avec plus d’espace. La section réservée au repas pourra aussi être convertie en salle « média » durant les Jeux olympiques et les tablettes retransmettront les épreuves en direct durant l’événement. On verra si la même chose se produit dans le RER en 2024 lors des Jeux de Paris…

Autonome Chine Pékin train

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !