Eric Zemmour veut supprimer le permis à point "parce que ça ne sert à rien"
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
L'EASY MOBILITY CHALLENGE EST DE RETOUR, DECOUVREZ LES START-UP EN COMPETITION ICI
Detour
Eric Zemmour veut supprimer le permis à point “parce que ça ne sert à rien”
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  25/10/2021 09:42
Eric Zemmour veut supprimer le permis à point "parce que ça ne sert à rien"

Ce n'est pas la seule proposition de celui qui n'est toujours pas candidat à l'Elysée : Zemmour veut aussi en finir avec la loi 80 km/h.

Présidentielle, on accélère. Toujours pas officiellement candidat, le journaliste politique le plus médiatisé de la rentrée semble se rapprocher un peu plus chaque jour, si ce n’est de l’Elysée, du moins du grand saut. Interrogé désormais sur tous les sujets, Eric Zemmour était ce dimanche 24 octobre l’invité de RTL et LCI, l’occasion pour lui de préciser sa pensée sur des sujets inhabituels, comme la mobilité. Ses détracteurs, comme ses soutiens, n’ont pas été déçus à l’écoute de sa proposition phare : “on passe son temps à emmerder les Français. Par exemple, il faut supprimer le permis à points. Parce que ça ne sert à rien.

Racket organisé par l’État. Alors que le mouvement des Gilets jaunes rêve de repartir de plus belle, la proposition d’Eric Zemmour ne devrait pas, on s’en doute, manquer de faire réagir. Car comme tous les 5 ans, le pouvoir d’achat des Français revient au cœur de l’actualité, et avec lui, les propositions permettant de leur faire faire des économies. Sur ce registre, l’ancienne vedette de On n’est pas couché a sa petite idée : “La baisse de la mortalité n’est pas dû au permis à points, c’est dû à l’amélioration des voitures, à l’obligation du port de la ceinture de sécurité à l’arrière… les points c’est un racket organisé par l’État. Vous savez combien ça coûte un stage de récupération de points ? C’est infantilisant au possible, et ça coûte entre 250 et 300 euros, ça rapporte 75 millions d’euros, c’est un racket organisé par l’État”.

Arguant du fait que l’absence de permis à points n’empêche pas des pays comme la Suisse, la Suède ou la Finlande d’avoir moins d’accidents et de morts que la France, Zemmour ne souhaite donc pas en finir avec la verbalisation des infractions, mais avec le décompte des points. Une proposition dont on ne sait pas encore si elle saura lui en faire gagner, des points.

La mobilité selon Eric Zemmour. Autres propositions sur la table du pas-encore-candidat, le retour généralisé au 90 km/h sur les routes départementales et secondaires. Quand on sait le peu d’affection des Français pour la loi 80 km/h entrée en vigueur en 2018… et quid du 30 km/h en centre-ville, de la limitation de vitesse sur l’autoroute ? Là encore, Zemmour se démarque en – sans se prononcer ouvertement – affirmant qu’il n’était pas vraiment pour (doux euphémisme). Reste maintenant à savoir si ces propositions permettront au journaliste de prendre la tête dans cette présidentielle qui ressemble de plus en plus à un nouvel épisode de Fast and Furious. Sans limitation de vitesse, donc.

insolite Sécurité routière

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !