Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Enfin un (vrai) hoverboard !

    « Nom de Zeus ! » s’écrierait surement Doc Brown, en voyant la planche volante des laboratoires Arcaspace

    « Nom de Zeus ! » s’écrierait surement Doc Brown, en voyant la planche volante des laboratoires Arcaspace. Le 21 octobre 2015 est passé et les nombreux fans de la trilogie Retour vers le futur attendent encore de pouvoir briser le vent à bord d’un hoverboard, un des objets les plus iconiques de la saga de Robert Zemeckis.

    Beaucoup ont pu être déçus par les annonces effectuées au cours de ses dernières années. La planche de chez HUVr tech n’était qu’un fake, le prototype à base supraconductivité de chez Lexus fonctionne seulement de manière extrêmement contraignante le ramenant au statut de sisupraconductivité de chez Lexus fonctionne seulement de manière extrêmement contraignante le ramenant au statut de simple trucage. Même chose pour le Hendo hover qui nécessite de recouvrir votre itineraire préféré d’une bonne couche de métal. Il ne vocontraignante le ramenant au statut de simple trucage. Même chose pour le Hendo hover qui nécessite de recouvrir votre itineraire préféré d’une bonne couche de métal. Il ne vous reste alors qu’à vous tourner vers les solutions DIY puisque l’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, ce qui reste moyennement satiHendo hover qui nécessite de recouvrir votre itineraire préféré d’une bonne couche de métal. Il ne vous reste alors qu’à vous tourner vers les solutions DIY puisque l’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, ce qui reste moyennement satisfaisant lorsque le soi-même en question tente de se propulser grâce à des souffleurs à feuilles. DIY puisque l’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, ce qui reste moyennement satisfaisant lorsque le soi-même en question tente de se propulser grâce à des souffleurs à feuilles. soi-même, ce qui reste moyennement satisfaisant lorsque le soi-même en question tente de se propulser grâce à des souffleurs à feuilles. souffleurs à feuilles.

    Mais aujourd’hui une nouvelle étape est franchie grâce à l’Arca Board de chez Arcaspace ! 36 mini-turbines pour 272 chevaux de puissance qui vous propulseront jusqu’à 20 kilomètres à l’heure, le tout contrôlé par le poids du corps ou par une application fonctionnant en bluetooth.

    Ces spécifications peuvent nous laisser rêveur mais on est bien vite rattrapés par la réalité. Tout d’abord, et afin de vous alléger pour « surfer » en toute confortabilité, vous devrez vous délester de 20 000 dollars. Ensuite, la durée des batteries est de 6 minutes pour 6 heures de recharge mais vous pourrez opter pour le chargeur ultra rapide qui en seulement 35 minutes remplira vos accus… pour la modique somme de 45000 dollars.

    L’Arca Board est donc un rêve qui coûte cher mais qui en définitive permet peut-être de se rapprocher pas à pas du but ultime.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.