En plus d'être moches, les dos d'âne seraient un fléau pour l'environnement
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
En plus d’être moches, les dos d’âne seraient un fléau pour l’environnement
Robin Ecoeur |  06/07/2021 09:22
En plus d'être moches, les dos d'âne seraient un fléau pour l'environnement

Déjà considérés comme hors normes, certains ralentisseurs génèrent une surconsommation de carburant, une hausse des émissions de CO2 et des nuisances sonores. Une étude menée par l'association de la Ligue de défense conducteurs pointe du doigt ces problématiques.

Le chiffre date de 2013, mais il est sans appel : un tiers des ralentisseurs en France sont illégaux. Dans le terme « illégaux », on regroupe ceux considérés comme non-conformes ou hors normes, c’est-à-dire trop hauts, trop raides ou mal signalés, et qui sont dangereux pour les conducteurs. Pour rappel, la hauteur maximale est fixée à 10 centimètres. En plus d’abîmer les véhicules, ces ralentisseurs sont aujourd’hui dans le viseur de l’association de la Ligue de défense des conducteurs, qui a publié les résultats d’une enquête scientifique afin de mesurer « toutes les autres nuisances qu’ils engendrent : surconsommation, CO2, inconfort et bruit ».

Pour évaluer l’ampleur du phénomène, l’association a fait construire sur un circuit fermé en Essonne deux ralentisseurs. Le premier respecte les normes en vigueur tandis que le deuxième mesure 24 centimètres. Les deux voitures utilisées pour ce test sont des modèles thermiques grand public, une citadine et un SUV. Durant une journée, des tests ont donc été menés, contrôlés par un huissier de justice, et en collaboration avec deux autres associations, « Pour une mobilité sereine et durable » et « L’Automobile Club des Avocats ».

Flèche vers le haut. Venons-en à ce qui nous intéresse ici, les résultats. Les ralentisseurs engendrent une hausse des émissions de CO2. Ceux qui sont illégaux entraînent un « surcoût énergétique et des émissions de CO2 supplémentaires d’environ 15 % ». Par exemple pour la citadine, on passe de 182g CO2/km sans ralentisseur à 202g CO2/km avec un ralentisseur légal puis à 230g CO2/km avec un ralentisseur hors normes.

Ces chiffres s’expliquent par une surconsommation de carburant qui intervient au moment de passer ces ralentisseurs : « le freinage excessif auquel il faut procéder pour les aborder et la ré-accélération qui s’ensuit font bondir la consommation de carburant, donc les émissions de CO2 » écrit l’association. De +10,5% pour la citadine et +13% pour le SUV sur un dos d’âne légal, la consommation s’envole à +26% et de +28% lors du franchissement du ralentisseur illégal.

Fête du bruit. En plus d’engendrer une surconsommation et plus de pollution, « la franche décélération, jusqu’à 15 km/h, nécessaire pour passer sur le modèle illégal, impose une augmentation sensible du bruit à la ré-accélération: +2 à 3 décibels (dBA), soit un bruit doublé. Et si le bouclier frotte, ce qui n’est pas rare – et qui devient inévitable dès 18 km/h –, le bruit est multiplié par huit », peut-on lire dans l’étude. Pour l’association, qui rappelle que la France compte 450 000 ralentisseurs, il faut « cesser de construire des ralentisseurs illégaux et remettre aux normes ceux qui existent déjà, mais ne respectent pas les dimensions légales ni les restrictions d’implantation. »

Cela irait de pair avec une « politique environnementale cohérente » puisque les citoyens comme les constructeurs doivent se plier à des règles environnementales toujours plus restrictives. Si leur utilité n’est pas remise en cause, et qu’ils sécurisent les routes pour les piétons et les deux-roues, les ralentisseurs doivent être mis à niveau. Une première étape pour réduire les émissions de CO2.

L’étude est à retrouver ici // crédit photo Le Quatier de Borderouge

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !