En Norvège, les voitures à essence ne représentent plus que 10% du marché automobile
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
En Norvège, les voitures à essence ne représentent plus que 10% du marché automobile
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  27/09/2021 09:53
En Norvège, les voitures à essence ne représentent plus que 10% du marché automobile

Après avoir annoncé la fin du thermique pour 2025, la Norvège accélère à un rythme effréné au point que la part des voitures à essence y est actuellement comparable à celle des voitures électriques en France.

La Norvège, bientôt sans essence. Le saviez-vous ? Il existe des pays réussissant à tenir leur promesses en matière de mobilité écologique. Spoiler alert : on ne parle pas de la France, mais de la Norvège. Vous savez, ce pays du nord de l’Europe qu’on n’arrive jamais à placer sur une carte. Les responsables politiques, eux, ont pourtant un très bon sens de la géographie : ils sont en train d’expulser la voiture à essence hors de leur frontière. C’est ce qu’indique les chiffres transmis par le marché automobile norvégien et surprise, c’est tout sauf une surprise.

Horizon 2025. Voilà déjà plusieurs années que le petit pays de 5,3 millions d’habitants a promis d’en finir avec la voiture thermique, et s’est donné jusqu’à 2025 pour y arriver. Pour cela, il s’est doté de moyens impressionnants (du moins pour un Français lambda) : primes à l’achat, péages et parkings gratuits pour les propriétaires de voitures électriques, etc. Conclusion : en 2018, un tiers des voitures neuves étaient déjà électriques ; un an plus tard, la part montait à 50%, puis 70% un peu plus tôt cette année, et enfin 90% depuis la rentrée 2021. Une progression astronomique qui fait de la Norvège l’un des pays les plus avancés dans sa transition énergétique. De quoi donner honte au reste de l’Europe.

La France a 10 ans de retard. Dans le reste du monde, et particulièrement en Europe, on table actuellement sur 2035 pour stopper la commercialisation de toutes les voitures à essence. Un délai jugé déraisonnable pour certains constructeurs, et désespérément trop lointain pour les écologistes. La Norvège ne l’entend pas de cette oreille, et même si sa faible densité de population permet de faciliter un changement des habitudes, n’en reste pas moins que personne, là-bas, ne semble prêt à descendre dans la rue pour manifester avec un bidon d’essence à la main. Depuis le début de l’année 2021, les voitures 100% électriques représentent 60% du marché, devant l’hybride avec 32%. Le thermique, lui, culmine à seulement 8%. Un chiffre qui fait saliver tous les pays voisins, incapables d’amorcer un tel changement.

Même si les voitures électriques restent polluantes (majoritairement lors de la construction des modèles), elles permettent de diminuer drastiquement les émissions de Co2 ainsi que la part budgétaire allouée au carburant. La Norvège semble l’avoir compris, et peut déjà se targuer d’être devenu la nation de l’électrique. Rappelons que le pays vient de lancer son premier cargo autonome alimenté 100% en électricité, qu’une première ligne électrique ouvrira en 2030 et que 100% des bateaux devraient être branchés sur une prise secteur d’ici à la fin de la décennie. Norvège 1, France 0.

 

Crédit photo : Norsk Elbilforening.

Norvège

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !