En France, les ventes de diesel ont chuté de 45% en seulement 10 ans
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
En France, les ventes de diesel ont chuté de 45% en seulement 10 ans
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  10/03/2021 10:39
En France, les ventes de diesel ont chuté de 45% en seulement 10 ans

L'heure est-elle au "diesel bashing" ? Il semblerait que oui. La désaffection du public pour le carburant phare des années 90, jugé trop polluant et de moins en moins économique, continue. Ce sont les conclusions des chiffres parus en ce début du mois de mars 2021.

Le diesel en panne d’essence. On le savait déjà, mais la tendance se confirme : alors que le diesel (inventé par Rudolf Diesel en 1897) était au tournant des années 90 devenu la norme, comme le carburant de référence sur plus de 50% des voitures, l’horizon semble s’obscurcir pour lui, du moins autant que le ciel se dégage pour ses détracteurs. Alors qu’on apprenait récemment que les ventes européennes d’hybrides ou d’électriques avaient dépassé pour la première fois les ventes de diesel, en 2020, voici que les chiffres français semblent attester d’un grand virage : les ventes de modèles diesel neuf ont fondu comme neige au soleil. Depuis 2012, la part représentée par le gazole est passée de 72 à 25%. Un vrai coup dur pour l’industrie.

L’hybride, grande gagnante du match. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les Français ne se sont pas (encore) complètement déportés sur les modèles électriques neufs (6,7 % des ventes en 2020 selon 20 minutes). En comparaison, les hybrides ont doublé le nombre de ventes sur l’intervalle 2020 – 2021. De quoi attester d’un changement profond des mentalités dès lors que le gazole ne représente plus aujourd’hui que 25% du parc auto neuf. Et le malus grandissant imposé par le gouvernement, combiné aux mesures mises en place en local (à Lyon ou Paris), ne devrait pas aider à inverser la tendance.

Une chute à relativiser. Pour autant, et aussi paradoxal que cela soit, le diesel reste le carburant majoritairement utilisé par les Français, qui retardent de plus en plus le renouvellement de leur véhicule (2 ans de plus qu’en 2017, source BFM). Un chiffre qui progresse d’autant plus qu’on s’éloigne des centres villes. Voilà sans doute pourquoi la fronde des gilets jaunes, en 2018, trouva sa source dans la proposition d’augmentation du prix du gazole. Même s’ils jugent indispensable d’aller vers un carburant dit plus propre, les citoyens déconnectés des services de transports en commun ont aussi l’œil sur le portefeuille. Et cela devrait conduire à une mort programmée du diesel bien après 2030, puisque sur les 38 millions de voitures en circulation, 59% roulent encore au gazole…

La chasse aux diesel continue malgré tout, en Californie d’abord, où la vente de véhicules sera interdite dès 2035. Quant au principal intéressé, Vin Diesel, il semble avoir déjà choisi son camp : il fait des publicités pour des scooters électriques.

mobilité écologique

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !