En Angleterre, certains trains polluent 13 fois plus (!) que les voitures
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
En Angleterre, certains trains polluent 13 fois plus (!) que les voitures
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  28/09/2021 16:41
En Angleterre, certains trains polluent 13 fois plus (!) que les voitures

Non, le train n’est pas toujours aussi vert qu’on le pense...

Rail VS Route. On ne vous apprend rien, laisser sa voiture au garage pour prendre le train est l’un des gestes importants à cultiver pour préserver l’environnement. C’est souvent vrai, mais… pas toujours. Selon une étude anglaise, la pollution occasionnée par le diesel dans certains nouveaux trains est treize fois plus élevée que sur l’une des routes les plus fréquentées du centre de Londres – Marylebone Road. Un comble.

Electro-diesel. Selon une étude réalisée par le Rail Safety and Standards Board, les niveaux de dioxyde d’azote des trains bi-modes Hitachi, vieux de seulement deux ans, crèvent le plafond. Ces bi-modes de la GWR qui ont fait partie d’un marché public de 5,7 milliards de livres sterling fonctionnent à l’électricité, de Londres à Cardiff, puis passent au diesel de l’ouest au sud-ouest, l’électrification des lignes ayant été abandonnée pour des raisons budgétaires.

C’est donc ce passage au diesel qui génère une pollution effarante – treize fois plus élevée que la moyenne enregistrée sur Marylebone Road donc – sans compter que la pollution augmente considérablement lorsque les trains sont dans les tunnels ou tournent au ralenti dans les gares. Si jamais vous vous posez la question, l’étude détermine également que les passagers des trains tirés par des locomotives diesel sont plus exposés aux fumées lorsqu’ils sont assis dans les wagons arrière plutôt qu’à l’avant ; peut-être à cause de la façon dont les gaz d’échappement sont aspirés par les fenêtres ou le système de climatisation du train.


Objectif 2050. Des trains circulant au diesel ne sont pas une exception anglaise et l’on en trouve toujours en France également. D’après un rapport parlementaire publié en 2018, on estime même à 20% leur part sur le rail français. Pourquoi ? Car ici aussi de nombreuses lignes ne sont tout simplement pas électrifiées du fait du coût important de leur modernisation. Un chantier gigantesque, échelonné sur le long terme, et qui a pour date butoir 2050, date à laquelle le groupe promet d’avoir atteint l’émission zéro. Comme disait le rappeur Orelsan, demain, c’est loin.

Mobilité douce

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !