" layout="nodisplay"> En 75 ans, il n’y a pas eu une seule année sans grève à la SNCF
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Accueil / Transports en commun / En 75 ans, il n’y a pas eu une seule année sans grève à la SNCF
En 75 ans, il n’y a pas eu une seule année sans grève à la SNCF
Antoine Gillet |  20/10/2022 17:00
En 75 ans, il n’y a pas eu une seule année sans grève à la SNCF

Depuis 1947, les mouvements de contestation ont fait perdre environ 24 millions de journées travaillées à l’entreprise publique. Pour prendre l'ampleur du phénomène, lors d'une année sociale plutôt calme comme 2021, les employés de la SNCF ont posé 63 015 journées de grèves. Des chiffres qui illustrent parfaitement le rapport de force historique entre les salariés du rail et leur direction.

La grève est un droit. Depuis mardi, c’est le retour de la grève à la SNCF. Les cheminots organisent des actions pour appeler la direction à augmenter les salaires et afin de protester contre les réquisitions dans le secteur de l’énergie. Un bras de fer que la SNCF connaît bien car depuis 75 ans, elle n’a pas connu une année sans grève d’après des données publiées par la direction des ressources humaines de l’entreprise. Une occasion de se replonger dans l’histoire des conflits sociaux. 

« Nos vies valent mieux que leurs profits ». L’année avec le moins de grèves dans l’entreprise reste 1956. Sur 365 jours, les 362 296 employés de l’époque ont posé seulement 2500 jours de grèves. Une situation jamais vue depuis. À l’inverse, l’année la plus noire en la matière restera 1968. Avec les événements de mai, les 319 999 employés de l’entreprise ont milité durant 4 680 000 jours, mettant ainsi les trains quasiment à l’arrêt. Ensuite, les quatre mouvements les plus importants ont été ceux de 1947 (revendication générale : hausse des salaires et contre le rationnement), 1953 (réforme des retraites), 1961 (grève générale), 1995 (restructuration de la SNCF et du régime des retraites).

L’année récente la plus complexe en la matière reste 2018. Les 142 236 employés ont cumulé 667 085 journées pour revendiquer leur mécontentement contre la réforme ferroviaire. Ces événements ont entraîné un manque à gagner de 890 millions d’euros et plongé la SNCF dans le rouge, comptablement parlant.

La lutte finale. Depuis les années 1980, le nombre de jours de grèves ne grimpe plus à la SNCF, mais tout cela est à relativiser. Si l’on compare le nombre de jours perdus à l’évolution des effectifs, cette baisse est moins importante car l’effectif total a été divisé par trois de 1947 à 2021, passant de 462 000 employés à temps plein à 142 000. Conclusion : les grévistes sont moins nombreux, mais répondent toujours présents à l’appel quand il est question de défendre leurs droits.

Transports en commun

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !