Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Emmanuel Hussenet, le Français qui voulait sauver la banquise

    Amoureux du Grand Nord, cet aventurier s’est donné comme objectif de sauver la banquise avec une idée folle : transformer une île de l’Arctique en mini pays dont vous êtes le héros.

    Banqueroute sur la banquise. « On a un problème de réchauffement, et les résolutions qu’on prend au niveau des États n’aboutissent pas à des actions qui changent quelque chose. La Terre continue de se réchauffer. Or, pour limiter cet effet, il y a peut-être un moyen : préserver le froid du Pôle Nord ! » Voilà comment Emmanuel Hussenet, explorateur du Grand Nord aime à synthétiser son combat pour la préservation de l’Arctique. Et pour ça, Emmanuel a eu une idée.

    Aujourd’hui, l’Arctique est l’un des deux climatiseurs de la planète. Glacé toute l’année, il permet de réguler les températures en été dans l’hémisphère nord. Or, sans ces glaces qui sont en train de disparaître sous l’effet du réchauffement climatique, la Terre court le risque de vivre une accélération de ce processus dramatique. Spécialiste du monde polaire (et déjà à l’origine de nombreuses expéditions dans le Grand Nord), Emmanuel Hussenet mène depuis une dizaine d’années un combat pour préserver la banquise, centrale dans le processus de régulation.

    Comment un caillou est devenu un pays symbolique. En sa qualité d’environnementaliste, éclaireur de consciences et journaliste, il ramène sans cesse des preuves matérielles de cette accélération de la dégradation du climat. Il le raconte notamment longuement dans son ouvrage Robinson des Glaces (aux Éditions Les Arènes). Toutefois, même si les récits, les photos et les films sont nécessaires pour se représenter le quotidien de cette banquise si loin de nous et de notre quotidien, Emmanuel Hussenet n’est pas naïf. Les mots et les images ne suffisent pas. À la narration, il faut mêler l’action. Jamais à cours de ressources, cet aventurier a donc eu une nouvelle idée encore plus folle : transformer l’île Hans, un gros caillou au milieu de l’Arctique en un mini pays qui deviendrait un repère pour la responsabilité universelle.

    7500 personnes sont déjà devenues citoyennes de l’île Hans.

    Toi-même fais-le. Son appel lancé via Hans Universalis, une plateforme en ligne spécialement créée à cet effet, a recueilli plus de 7 500 signatures de citoyens qui sont devenus symboliquement des habitants de l’île Hans. Derrière la dimension poétique, l’idée est de se regrouper pour surveiller l’évolution des conditions climatiques sur ce caillou et mieux identifier les enjeux clés, notamment en finançant l’action des environnementalistes. Ainsi, pour encore pousser un peu la symbolique tout en agissant concrètement, Emmanuel Hussenet propose également via son association de devenir « impropriétaire » d’un mètre carré de l’île, pour une somme entre 5 et 50 euros qui servira à mener les recherches et trouver des solutions.

    Si vous voulez aider Emmanuel, devenir citoyen de l’île Hans et acquérir symboliquement un petit bout de Pôle Nord (et en offrir à vos proches aussi !) ça se passe ici. À vous de souffler le chaud, et surtout le froid.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.