Des élus proposent un « chèque carburant » de 100 € pour les provinciaux
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Des élus proposent un « chèque carburant » de 100 € pour les provinciaux
LA NOUVELLE MOBILITE S'EXPLORE AVEC
Edité par
LA REDACTION |  05.11.2018
Des élus proposent un « chèque carburant » de 100 € pour les provinciaux

Cette aide mensuelle pourrait être distribuée à 13 millions de Français et serait en partie financée par les sociétés d’autoroute, extrêmement rentables.

Pour compenser la hausse des prix. La date est notée dans le calendrier de beaucoup de Français. Le 17 novembre, les automobilistes sont incités par le mouvement des gilets jaunes à bloquer les routes pour montrer leur mécontentement face à la hausse du prix du carburant. Deux députés Les Républicains, Guillaume Peltier et Damien Abad, ont proposé de verser un « chèque carburant » à tous ceux qui sont tributaires de leurs voitures faute de services de transports en commun adaptés à leurs besoins.

1,5 plein par mois. Peltier envisage une aide mensuelle de 100 euros par mois qui servirait à compenser la hausse des prix. Cette somme permettrait de couvrir 1,5 plein par mois. Un soutien pour la « France des provinces » qui risque de faire grincer  des dents dans les grandes villes, où de nombreux automobilistes sont aussi dépendants de leurs véhicules.

Devinez qui a de l’argent ? Sur les 100 euros, 60 euros seraient financés sur le principe du « titre-restaurant », c’est-à-dire une part employeur et une part employé. Les 40 euros restant seraient financés par l’État via une taxe sur les sociétés d’autoroute. Pourquoi les taxer eux en particulier, alors qu’ils n’ont aucun lien avec les taxes gouvernementales ni l’industrie pétrolière ? Tout simplement parce que les exploitants d’autoroute ont cumulé un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros l’année dernière. La contribution « pourrait correspondre à un milliard d’euros, soit l’équivalent de 10% du chiffre d’affaires », a détaillé Guillaume Peltier.

En attendant la mise en place (ou non) de ce chèque, les enseignes Carrefour et Leclerc ont annoncé qu’elles allaient distribuer, jusqu’au 30 novembre, des carburants à prix coûtant. Il risque d’y avoir la queue à la caisse.

Carburant Gouvernement hausse prix

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire