Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Envie d’aller mieux ? Testez l’écolo-coiffure !

    Perturbateurs endocriniens, allergènes, substances indésirables… Wow, stop, respirez ! Il est temps de prendre soin de vous. Et pourquoi pas en passant chez le coiffeur, tiens ? Voilà trois solutions 100 % bien-être et, pour le coup, tirées par les cheveux.

    Oui, on peut aussi innover dans la coiffure autrement qu’en changeant de laboratoire. Dans son salon, la Niçoise Nathalie Sisto pratique depuis dix-sept ans une coiffure innovante : des techniques comme la coupe énergétique et la coloration végétale dépassent le bête cadre de l’esthétique pour entrer de plein pied dans le bien-être. Déboisage aux ciseaux de cette approche en trois bonnes idées.

    Être bien lunée. Se fier au calendrier lunaire n’est pas nouveau, notamment pour l’agriculture. Par contre, se couper les cheveux en fonction du cycle de la lune, c’est original ! « La lune agit énormément sur nous, explique Nathalie Sisto. Sur nos humeurs, pour le jardinage, la biodynamie… » Elle se base sur le calendrier lunaire de Michel Gros et commence souvent par rappeler que l’être humain est composé d’eau, un lien évident avec les marées. C’est en général là qu’elle raconte l’histoire des bûcherons : en lune montante, le bois se gorge de sève. Donc pour éviter qu’il pourrisse plus vite, on coupe l’arbre en lune descendante. « Pour les cheveux, c’est pareil : on coupe en lune montante pour prévenir la chute des cheveux, en lune descendante pour les épaissir. »

    Tester la « coupe énergétique ». Si la lune ne vous a pas éclairé, peut-être serez-vous plus tenté par une coupe énergétique. Inspirée du shia-tsu et créée par Rémi Portrait, cette technique se fait uniquement au rasoir aiguisé sur cuir, les cheveux tendus vers le haut pour étirer le bulbe. Les vibrations ainsi produites pénètrent le cuir chevelu pour stimuler votre crinière mais aussi toute la boîte crânienne. Résultat : l’équivalent d’un massage hyper puissant. « J’étais très sceptique mais pour le premier cours de ma formation (qui a duré trois ans), ma modèle a fondu en larmes, se souvient Nathalie. J’ai cru que c’était une actrice tellement c’était fort. »

    Se soigner par les plantes. Nathalie Sisto a aussi développé une gamme de produits basée sur la phytothérapie, à 80 % composés de plantes soignantes. Elle a trouvé son fournisseur de colorations végétales en Inde, respectant ses principes éthiques, soit sans pesticide et biodynamique. En à peine trois mois, cinquante salons se sont équipés en France. « Avec le végétal, on ne transforme pas la couleur originelle du cheveu et on respecte la fibre capillaire et son PH. Avec les plantes ayurvédiques, on apporte hydratation, brillance, anti-chute… » Et comme dirait l’autre, c’est pas de la magie, c’est de la science.

    Vous aimerez aussi

    Utilisation des cookies

    Découvrez comment fonctionnent les cookies et comment changer vos paramètres. Si vous continuez à utiliser notre site sans changer vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de cookies sur notre site.

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.