E-Néo, la startup qui veut convertir les camions à essence à l'électrique
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
E-Néo, la startup qui veut convertir les camions à essence à l’électrique
Vincent Pons |  09/02/2021 10:11
E-Néo, la startup qui veut convertir les camions à essence à l'électrique

Pour les néophytes, le retrofit consiste à remplacer la motorisation thermique d’un véhicule par une propulsion « zéro émission » comme des batteries ou une pile à combustible hydrogène.

Il l’a voulu, il l’a eu. Depuis quelques années, Jérémy Cantin, technicien automobile de formation, s’était transformé en lobbyiste afin de faire bouger les lignes et faire autoriser le retrofit (pratique consistant à électrifier des véhicules thermiques) par la loi. Suite à d’intenses tractations, il a accompli sa mission et depuis le 4 avril 2020, la réglementation autorise la pratique sur tout le territoire.

Une victoire personnelle, mais aussi professionnelle car Jérémy participe activement au développement de cette innovation. Depuis 2019, il a monté sa startup spécialisée dans le retrofit e-Néo, avec pour objectif l’électrification du plus de camions possibles. Une solution aux bénéfices doubles car elle contribue à la lutte contre la pollution de l’air et elle permet de prolonger la durée de vie des poids lourds.

Carte pro. Pour le moment, e-Néo a choisi de baser son modèle économique sur les professionnels. Jérémy privilégie d’offrir une seconde vie aux véhicules de transport en fin de route, ce qui correspond à la réglementation en place autorisant la conversion aux modèles mis en service depuis au moins cinq ans. Les deux premiers tracteurs routiers « retrofittés » ont d’ailleurs huit ans, une durée de vie qui sera doublée avec leur nouvelle motorisation. Au-delà des gros porteurs, l’entreprise souhaite convertir les bennes à ordures, autobus et engins de chantier.

Économie circulaire avantageuse. Les nouveaux véhicules convertis à l’hydrogène sont destinés à des trajets régionaux, leur nouvelle autonomie n’étant que de 400 kilomètres. Après ces nouvelles huit années de route, ils pourront servir de pièces détachées et le système de conversion sera transféré sur un autre camion. Pour le transporteur, cette opération est écologique et rentable car le retrofit revient à 300 000 euros contre 750 000 euros pour l’achat d’un nouveau camion. À terme, e-Néo espère convertir 30 à 50 modèles par an et pouvoir former les garages aux nouvelles méthodes de réparation. La révolution est en marche.

Plus d’infos sur le site officiel.

camions Mobilité durable retrofit

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire
De quelle solution mobilité avez-vous besoin aujourd'hui?
Retour
De quelle solution mobilite avez vous besoin aujourd'hui?
Faites votre choix !