Des drones intelligents pour lutter contre le braconnage
LA NOUVELLE MOBILITÉ S’EXPLORE AVEC
Detour
Des drones intelligents pour lutter contre le braconnage
Henri Presson |  05.06.2017
Des drones intelligents pour lutter contre le braconnage

Pour lutter contre les braconniers, la fondation Lindbergh a muni ses drones d’une nouvelle intelligence artificielle permettant d’alerter les gardes forestiers en cas d’intrusion. L’avenir des espèces en voie d’extinction semble déjà s’éclaircir.

Dans les réserves africaines, les gardes forestiers sont souvent démunis face aux braconniers suréquipés, lourdement armés et prenant tous les risques pour mettre la main sur leur sinistre butin. Mais bonne nouvelle, le rapport de forces est en train de changer.

Chasser les chasseurs. La fondation Lindbergh, qui déploie déjà des drones de surveillance dans les zones à risques, vient d’équiper ses engins d’une nouvelle intelligence artificielle mise au point par l’entreprise Neurala. Celle-ci est désormais capable de différencier les animaux, les véhicules et les êtres humains. Une caméra thermique leur permet même d’être efficaces de jour comme de nuit. Ainsi, les gardes forestiers sont alertés en cas d’intrusion et informés en direct de la localisation exacte des braconniers. Ils peuvent donc plus facilement leur mettre la main au collet.

Sur la zone testée, le nombre de rhinocéros tués par mois est déjà passé de dix-neuf à zéro.

Calme sur la savane. « C’est un excellent exemple de la façon cruciale dont l’IA peut être utilisée pour une bonne cause », s’enthousiasme Max Versace, le patron de Neurala. L’enjeu est de taille : en Afrique, le braconnage tue en moyenne un éléphant toutes les quatorze minutes et un rhinocéros toutes les dix heures. Si rien n’est fait, les deux espèces pourraient disparaître d’ici une dizaine d’années. Heureusement, la flottille de super drones offre déjà des résultats : grâce au survol d’une zone géographique précise, le nombre de rhinocéros tués par mois est passé de dix-neuf à zéro. Des jours sombres sont annoncés pour les braconniers, et c’est tant mieux !

Plus d’infos sur airshepherd.org.

Afrique Animaux Braconnage drone

VOUS AIMEREZ AUSSI
Qui sommes-nous?

Qui sommes-nous?

Une rédac curieuse et avide de vous faire découvrir la mobilité sous un autre jour

voir la page
Newsletter

Newsletter

Chaque semaine, 1 minute pour vous faire découvrir le meilleur de la mobilité

Contact

Contact

Envoyez-nous vos projets, idées, remarques ou juste un bisou

nous ecrire