Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    Un drone sous-marin pour révolutionner la pêche ?

    Alors que le marché des drones aériens est saturé, personne ne s’était jusque là occupé de créer un robot sous-marin digne de ce nom. Avec son PowerRay, la marque chinoise PowerVision a mis tout le monde d’accord et son boss nous en dit un peu plus.

    Spécialiste des produits volants aériens jusque-là, ce fabricant haut de gamme, qui a des bureaux sur quatre continents, s’attaque donc à un nouveau marché, avec un bébé qui peut descendre à trente mètres sous l’eau, détecter des poissons jusqu’à 40 mètres à la ronde, le tout en transmettant des images en temps réel par Wi-Fi.

    La marque mettant systématiquement la barre très haut, on a donc demandé à Malin Lundsten, le directeur Europe, de lâcher deux ou trois commentaires sur leurs produits phares, vidéos à l’appui.

    Comment vous est venue l’idée de développer un robot sous-marin ? Il y a un fan de pêche de chez vous qui a créé le jouet de ses rêves ?

    Notre vision est de créer des robots qui ouvrent l’horizon de monsieur Tout-le-monde. Les drones PowerEgg ouvrent la vision depuis les airs, et le PowerRay le fait sous l’eau. Jusque-là, le monde sous-marin était un univers caché. Les produits existants étaient ou trop gros, ou trop chers. Il manquait un petit robot sous-marin pour explorer ce monde. Alors en tant qu’entreprise innovante, on s’est dit qu’il fallait faire le boulot !

    Est-ce juste une caméra qui va sous l’eau ou est-ce que l’expérience est différente ?

    Vraiment une expérience. Détail pas anodin, PowerRay peut être contrôlé par différents moyens (téléphone, tablette…). et surtout, très innovant, on peut le manœuvrer avec un casque de réalité virtuelle. Cela change complètement l’expérience utilisateur ! Vous vous sentez encore plus immergé dans cet univers sous-marin, comme si vous y étiez en fait.

    Côté aérien, votre drone PowerEgg a débarqué sur le marché avec une approche radicale : l’engin rappelle plus une capsule de Dragon Ball Z qu’un drone classique. Mais à part le design, en quoi est-il spécial ?

    C’est un drone haut de gamme. Sa technologie est incroyable, il est extrêmement facile d’utilisation, portable, tout en étant beau et aérodynamique…

    Le PowerEye ressemble à un drone plus traditionnel, lui. Quelles sont ses principales caractéristiques ?

    Ses caractéristiques sont haut de gamme. On a un microphone supérieur et une caméra en 4/3 avec des objectifs interchangeables. Le système d’équilibre s’appuie sur un cardan rotationnel qui assure une stabilité parfaite aux images. En terme de qualité, c’est de la ultra haute définition en 4K. Il est fourni avec un objectif 14mm. Le PowerEye peut voler pendant 29 minutes, soit à peu près 40% de plus que ce que proposent habituellement des drones similaires.

    Il doit servir pour des tournages. Des films en ont-ils déjà bénéficié ?

    On va seulement commencer à distribuer le PowerEye au printemps prochain. Du coup, non, il n’a pas encore été utilisé sur de gros tournages.

    Le CES est déjà loin, alors dites-nous : vous avez d’autres produits à venir dans les mois qui viennent ?

    Ça, ce sera la surprise !

    Pour commander vos drones : storeeu.powervision

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.