Les réseaux sociaux
  • Oops! Aucun résultat

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    L'INNOVATION S'EXPLORE AVEC

    Edité par

    Dott : on a discuté avec ces Français qui ont créé la « trottinette durable »

    Déjà présent à Bruxelles et à certains endroits de Paris, Dott propose des trottinettes qui ne sont pas prêtes de finir à la casse.

    Halte au gâchis. Malmenées, détournées, abandonnées… les trottinettes en libre-service deviennent rapidement hors d’usage. Trop rapidement. Certaines études parlent d’une durée de vie qui n’excéderait pas 28 jours. Résultat, celle que vous vouliez emprunter est déjà cabossée et une roue n’arrête pas de sauter. Les Français de Dott veulent que ça change : «au lieu de faire deux utilisations par jour, une trottinette à emprunter peut en faire huit ou dix. Il faut donc qu’elle soit robuste ».

    Fondée par Maxime Romain et Henri Moissinac, la start-up a d’abord choisi un constructeur qui ne soit pas low-cost. « Nous sommes allés voir des fabricants qui ont des modèles différents des Segway Ninebot et Xiaomi. Le nôtre est plus adapté à l’usage du partage qui est très intense », nous expliquent-ils. Pour prolonger la durée de vie et réparer ses engins plutôt que les jeter, Dott a aussi opté pour avoir des pièces remplaçables. D’ailleurs, sa flotte de Bruxelles est à ce jour complète, et aucun engin ne manque. 

    Le confort avant tout. Le véhicule, fabriqué en Chine et acheminé par trains en Europe, a aussi été pensé pour être ultra-confort pour les utilisateurs. « Les premiers retours sont positifs : environ 75 % des usagers apprécient le confort et la stabilité de la Dott par rapport aux autres trottinettes », avance la startup. Et ce n’est qu’une première version. Dott travaille en ce moment pour améliorer ses trottinettes pour « les adapter encore plus à l’usage du partage et les rendre différentes des autres. Nous voudrions pousser le côté durable, c’est-à-dire réduire le nombre de pièces pour que la maintenance soit plus simple. »

    Bientôt des vélos. Dott est aujourd’hui installée à Bruxelles et dans le 13e arrondissement de Paris. Elle a commencé par le quartier européen de la capitale belge et compte se déployer petit à petit à Paris, notamment rive gauche. « Nous privilégions la qualité à la quantité. Nous ne voulons pas nous installer dans les villes, déployer des trottinettes et passer à la ville d’après. Nous sommes dans une approche plus collaborative », explique Dott, qui ne fait pas appel à des « juicers » pour recharger ses véhicules, mais à des professionnels ou des équipes formées. L’entreprise travaille même sur un modèle de vélo électrique, qui est en cours de « prototypage ». Une étape à la fois donc. Mais dans la mobilité douce, on peut aller très loin en avançant un pied après l’autre.

    Vous aimerez aussi

    Portraits

    Les bons plans de Détours

    Votre vote a bien été pris en compte. Revenez demain pour voter à nouveau. Pour savoir si votre candidat préféré fait partie des 5 projets sélectionnés pour le Grand Oral, abonnez-vous à la page Facebook de Détours.

    Votre vote a déjà été pris en compte pour ce projet. Revenez demain pour voter à nouveau.